Sport › Football

Cameroun: Paul le Guen renouvelle son contrat ce jeudi 17 décembre 2009

Ce sera au cours d’une cérémonie à Yaoundé

Sans surprise, le technicien français Paul Marie le Guen, a été confirmé à la tête des lions indomptables du Cameroun. La preuve, ce jeudi, 17 décembre 2009, il renouvelle son contrat avec l’équipe nationale pour une période de sept mois supplémentaires. Ce sera au cours d’une cérémonie officielle prévue cette matinée dans l’enceinte du palais des sports de Yaoundé, la capitale. La cérémonie sera présidée pour le ministre des sports et de l’éducation physique, Michel Zoah. Seront également présents, d’autres membres du Minsep, ceux de la fédération camerounaise de football, Fécafoot, les partenaires des tricolores, ainsi que les supporters de Samuel Eto’o fils et ses coéquipiers. Le renouvellement du contrat du breton Paul le Guen intervient alors que son premier contrat expire le 27 décembre 2009, donc, dans exactement dix jours. Dans le même ordre d’idée, ce renouvellement vient mettre un terme aux supputations relatives à la reconduction ou non de son bail avec les lions indomptables au lendemain de son pari réussi avec brio.

L’impossible devient possible
Paul le Guen arrive dans un contexte extrêmement difficile pour les joueurs Camerounais qui manquent cruellement de résultats positifs avec le collège d’entraîneurs installés sur le banc de touche, après la démission surprise, mieux, la fuite de l’entraîneur allemand Otto Pfister lors d’une escale de l’équipe nationale en Europe. Face à la mauvaise posture des lions engagés dans les éliminatoires couplées coupe d’Afrique des nations et coupe du monde 2010, Paul le Guen avait la mission à la limite impossible, de qualifier le Cameroun pour ces deux grandes compétitions. Mission impossible, selon certains observateurs du football, mais comme le dit l’adage bien connu : « impossible n’est pas camerounais ». Le technicien français a réussi à restaurer la discipline dans la tanières des lions indomptables, allant jusqu’à braver une mesure qui semblait jusque là être à la charge du gouvernement, à savoir : la nomination du capitaine de l’équipe. Sans s’embarrasser de telles dispositions, Paul le Guen a retiré le brassard de capitaine du bras de Rigobert Song Bahanack pour l’enfiler à celui de Samuel Eto’o fils. Si les uns et les autres ont été surpris par ce changement, l’on a vite fait de saluer la transition qui s’est faite dans la douceur, pas d’éclat de voix dans la tanière des fauves pour contester le choix de l’entraîneur. Suivra alors un véritable toilettage en douce de l’équipe, qui a permis d’obtenir les résultats positifs dans la dernière ligne droite des qualifications can et mondial 2010. Fort de ses succès, le Gabon se voyait déjà en Afrique du Sud, mais, les lions ont déjoué leur pronostic tout comme celui du Togo. C’est avec panache que les coéquipiers de Samuel Eto’o sont allés arracher leur ticket d’entrée en Afrique du sud en battant à Fès, le Maroc par deux buts à zéro au mois d’octobre 2009.

Préparation de la Can au Kenya
Pari réussi au finish par Paul le Guen et ses poulains, qualifiés pour les compétitions prévues l’année prochaine respectivement en Angola et en Afrique du sud. Il était donc logique qu’il puisse poursuivre son uvre commencée avec les lions indomptables du Cameroun. Des lions qui doivent incessamment être convoqués pour le stage préparatoire à la Can Angolaise. D’après des informations concordantes, le Cameroun devra effectuer sa mise au vert à Nairobi au Kenya, le climat ayant des similitudes avec celui de l’Angola. Reste vivement attendue, la liste des présélectionnés à ce stage, car la coupe d’Afrique des nations débute dans 24 jours, soit le 10 janvier 2010.

Paul Le Guen continue l’aventure avec les lions

lefigaro.fr)/n

À LA UNE
Retour en haut