Culture › Musique

Cameroun: Petit Pays traîné en justice par son vigile

Il rĂ©clame 950 000F CFA d’arriĂ©rĂ©s de salaire Ă  l’artiste

L’affaire commence Ă  faire grand bruit au sein du milieu artistique. Petit Pays, Rabba Rabbi, turbo omĂ©ga, avocat dĂ©fenseur des femmes. a intĂ©rĂŞt Ă  se trouver un excellent avocat pour le dĂ©fendre. En effet, Etienne Patrice Mpako, son vigile, vient de dĂ©poser deux plaintes auprès du parquet de Ndokoti, selon ses propres dĂ©clarations sur les antennes de la chaĂ®ne de radio Real time music (RTM). InvitĂ© de l’Ă©mission des faits divers le mercredi, 06 mai, le vigile a dĂ©clarĂ© : Petit pays ne m’a jamais remis mon salaire intact. Le voisinage l’aurait Ă©galement prĂ©venu : toutes les personnes qui viennent lĂ , ne sont jamais payĂ©es, affirme celui qui dit avoir Ă©tĂ© tout pour l’artiste. [J’Ă©tais son homme de main, son homme de confiance], poursuit M. Mpako. A la question du prĂ©sentateur du programme, Ruben Malick, « pourquoi es-tu parti ? », l’ex vigile de l’artiste indique que la goutte d’eau qui a fait dĂ©border le vase, c’est l’attitude de son patron alors qu’il traversait une situation difficile.

Face Ă  ses difficultĂ©s financières dues aux arriĂ©rĂ©s de salaire, M. Mpako dĂ©cide de faire flĂ©chir le c ur du patron en jouant sur la fibre paternelle. Il fait alors venir son Ă©pouse enceinte Ă  son lieu de service, oĂą il est d’ailleurs logĂ© dans une aile du domicile de l’artiste Ă  Douala. Il espère qu’en la voyant, il devait lui donner ses arriĂ©rĂ©s afin qu’il conduise son Ă©pouse Ă  l’hĂ´pital. Comme pour mettre Petit Pays Ă  l’Ă©preuve, l’Ă©pouse du vigile a un malaise alors qu’elle se trouve aux toilettes. Elle a Ă©tĂ© aussitĂ´t conduite dans « la nouvelle maison ». M. Mpako court vite voir son patron en demander une aide financière, mais celui-ci « ne dit rien ». Il retourne auprès de son Ă©pouse sans solution. Voyant la situation inquiĂ©tante, l’entrepreneur qui se trouvait lĂ  au moment des faits, se dirige Ă©galement auprès de Petit Pays et tente de le convaincre. Peine perdue car, en lieu et place de l’argent escomptĂ©, l’entrepreneur recevra Ă  la limite, l’ordre de faire sortir le vigile et son Ă©pouse de sa propriĂ©tĂ©. C’est donc la goutte d’eau de trop qui amène le vigile Ă  quitter son service et d’entamer une procĂ©dure judiciaire contre Claude Adolphe Moundi allais Petit Pays, avec l’espoir qu’Ă  l’issue de cette procĂ©dure, il pourrait rĂ©cupĂ©rer au moins ses arriĂ©rĂ©s de salaires. ArriĂ©rĂ©s qui s’Ă©lèvent Ă  950 000F CFA.

Grand déballage
Au cours de l’Ă©mission radiophonique, le vigile dĂ©voile Ă©galement certaines commissions demandĂ©es par Petit Pays Ă  des heures indues. Etienne Patrice Mpako dĂ©clare : Il m’a envoyĂ© au cimetière lui chercher la terre du cimetière (.) Petit Pays n’est pas un homme sĂ©rieux. Des faits que le concernĂ© rĂ©fute Ă©nergiquement soutenant mordicus qu’il payait entièrement les salaires du vigile, selon le prĂ©sentateur du programme. L’Ă©mission s’est bizarrement achevĂ©e ce mercredi, 06 mai sur une note d’inachevĂ©e justement. La conclusion trop rapide, a donnĂ© la vague impression Ă  l’auditoire, qu’il y auraient eu des interventions externes si l’on s’en tient par exemple Ă  une phrase pas anodine de prĂ©sentateur : tu vois comment l’Ă©mission se passe, a-t-il dĂ©clarĂ© en s’adressant Ă  son invitĂ©. Quoi qu’il en soit, on attend impatiemment la suite de cette affaire portĂ©e devant les tribunaux, et qui ne manquera pas Ă  coup sĂ»r, de se propager Ă  la vitesse d’une traĂ®nĂ©e de poudre dans les coulisses. Petit Pays, mauvais payeur?

Petit Pays

www.camerfeeling.net)/n

Ă€ LA UNE
Retour en haut