Société › Education

Cameroun : peur sur la réouverture des écoles le 1er juin 2020

Des enseignants font planer le spectre d’un boycott si certaines conditions ne sont pas réunies  pour la reprise des cours le 1er juin prochain. Une correspondance a été transmise à cet effet au gouvernement.

Le gouvernement a fixé la reprise des cours à l’école le 1er juin prochain. Seules les classes d’examen sont autorisées à reprendre la route des établissements scolaires. Mais en face, des syndicats d’enseignants font planer le spectre d’un boycott.

Dans un communiqué, ils posent plusieurs revendications sur la table. Les syndicats sollicitent l’échelonnement de la reprise des classes en commençant dans le secondaire par les terminales pour éviter l’engorgement des établissements scolaires. Ils exigent la disponibilité gratuite des masques et gels hydro-alcooliques pour tous les élèves et enseignants, la limite à 24 du  nombre d’élèves par salles de classe, la désinfection régulière des établissements scolaires  l’organisation des examens sur la base du taux de couverture des programmes scolaires.

Sur la question des masques de protection, certaines Associations des parents d’élèves (APE) ont tenté d’exiger 1000 FCFA par élève pour leur achat ainsi que des gels hydro alcooliques et un cubitainer de 1000 litres par établissement. Dans un communiqué, le ministre des Enseignements secondaires (Minesec) dénonce cette initiative et soupçonne une tentative d’arnaque des APE en complicité avec certains chefs d’établissements.


À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé