› Politique

Cameroun – Pierre Flambeau Ngayap : « je suis prêt à réunir 32 autres sénateurs contre les 18 DG en situation illégale »

Pierre Flambeau Ngayap, sénateur UNDP
Le sénateur de l’Union Nationale pour la Démocratie et le Progrès (UNDP) pourrait s’allier  au combat de  Denis Emilien Atangana, président du Front des Démocrates Camerounais (FDC). Combat visant à mettre un terme à l’activité des Directeurs généraux de société ayant dépassé le temps réglementaire à leurs fonctions.

Si Denis Emilien Atangana a été débouté devant le Conseil constitutionnel pour défaut de qualité, le sénateur Pierre Flambeau Ngayap, lui, se dit capable de poursuivre la lutte jusqu’au bout. Pour lui, il suffit de s’entourer de quelques collègues pour rétablir le respect de la loi : « je suis prêt à réunir 32 autres sénateurs pour qu’on soit 33 ou 34 pour constituer le tiers du sénat et saisir le conseil  constitutionnel. C’est une question de volonté des parlementaires de constituer le quorum nécessaire pour saisir le Conseil », pense-t-il

Selon l’article 47, alinéa 2 de la Constitution, seuls le président de la République, le président du Sénat, de l’Assemblée nationale, un tiers des députés ou des sénateurs, les présidents des exécutifs régionaux dont les régions sont en cause,  peuvent saisir le Conseil Constitutionnel.

Ne faisant pas partie de ces entités, le Conseil constitutionnelle a rejeté le 7 septembre 2021 la plainte introduite par le président du FDC, Dénis Emilien Atangana, pour défaut de qualité. Il revendiquait le respect de la loi 2017/011 du 12 juillet 2017 sur les établissements publics. Une loi qui dispose que le Président de la République nomme es DG des sociétés publiques pour un mandat de trois ans renouvelable deux fois, soit maximum 9 ans.


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé