Sport › Football

Cameroun : Pierre Semengue annonce un championnat peu probable le 31 octobre 2020

Le général Pierre Semengue, président de la LFPC

Dans un contexte de crise avec la Fédération, et d’appel à la dissolution de la Ligue de football professionnelle du Cameroun (LFPC), son président projette néanmoins d’organiser les  championnats Elite one et two à la fin du mois d’octobre.

Le général Pierre Semengue se montre insensible aux sons discordants autour de lui. Empêtré dans une querelle avec la Fédération camerounaise de football (Fécafoot) qui a nommé un secrétaire général au sein de la structure qu’il dirige (la LFPC), et bientôt un directeur des affaires financières. Du fait de la contestation du général-président, environ 25 clubs sur les 33  que comptent la Ligue 1 et 2 ont quitté le navire pour rallier l’instance faitière. Ils souhaitent la dissolution de la LFPC.

Dans le Conseil d’administration, des démissions en cascade. Sur la dizaine de membres, il n’en reste plus que trois. Parmi les démissionnaires, le Capitaine Joseph Feutcheu, resté  longtemps fidèle au général Pierre Semengue aux moments de fortes turbulences avec d’une part la Fécafoot, et d’autre part les autres dirigeants de clubs.

Ainsi, le patron de la LFPC connait l’une des déchéances les plus sévères de son magistère (2011-2020). Sentant l’ampleur du tourbillon,  il s’est attaché les services d’Abdouraman Hamadou, le très redouté président du club Etoile filante de Garoua, qu’il a nommé président de la Commission ad hoc en charge de la préparation et du suivi des championnats de Ligue 1 et Ligue 2, poste créé.

Alliés de guerre…

Abdouraman Hamadou est l’homme qui a attaqué l’élection de l’exécutif élu à la à la Fédération camerounaise de football en 2015 à travers la saisine du Tribunal arbitral du sport. La sentence a conduit à la mise  en place d’un Comité de normalisation à la tête de la Fécafoot. En 2018,  il a de nouveau saisi la juridiction de Lausanne pour annuler le processus électoral ayant porté l’actuel bureau fédéral.

Plus qu’un collaborateur au général Semengue, il s’agit d’un allié de guerre. La preuve, lors de la dernière réunion organisée au sujet du différend Fécafoot -LFPC autour du premier ministre Joseph Dion Ngute,  sieur Abdouraman faisait partie de la délégation qui a accompagné le général à l’Immeuble étoile. Bien que n’étant ni président d’un club affilié en élite one ou two, encore moins membre du conseil d’administration de la LFPC.

Abdouraman Hamadou et Pierre Semengue sont prêts à organiser les championnats. Alors que les clubs ont les regards ailleurs. D’aucuns ont commencé à affilier leurs équipes à la Fédération et non à la LFPC.  Ce qui confirme que la date du 31 octobre avancée par le président de la LFC pour lancer les championnats est peu probable.


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé