Eco et Business › Energie

Cameroun : le plan du gouvernement pour régler le déficit d’énergie électrique dans le Grand Nord

Basile Atangana Kouna, ministre camerounais de l'Eau et de l'Energie. © Droits réservés

En visite dans ces parties du pays, le ministre de l’Eau et de l’Energie a annoncé, entre autres, le renforcement des équipes d’intervention sur le terrain et la construction de deux centrales solaires dans les villes de Maroua et Garoua.

Jeudi 07 décembre 2017. Basile Atangana Kouna, ministre camerounais de l’Eau et de l’Energie est face aux sénateurs pour défendre les projets de son ministère et l’enveloppe dont il aura besoin pour les mener à bien. Il est alors interpellé par Zakiatou Djamo, sénatrice du Mayo-Kani, qui veut comprendre pourquoi, dans la région de l’Extrême-Nord particulièrement, on observe de longues et récurrentes coupures d’électricité. En réponse, le membre du gouvernement promet que des mesures sont prises pour remédier à cette situation.

Cette semaine, le membre du gouvernement et quatre de ses collègues d’autres départements ministériels (Elevage, Pêches et industries animales ; Economie, Planification et Aménagement du territoire, Administration territoriale et Décentralisation ; Agriculture et Développement rural) ont fait le déplacement pour les trois régions du Septentrion, sur instruction du président de la République. Ils y ont vu les réalités et écouté les plaintes des populations, confrontées aux difficultés économiques liées à l’absence d’énergie électrique au quotidien.

Deux centrales solaires Ă  Maroua et Garoua


Après observation sur le terrain, le ministre de l’Eau et de l’Energie a constaté que le déficit énergétique est lié à une mauvaise pluviométrie. Mais, Basile Atangana Kouna a laissé entendre que « le directeur d’Eneo (compagnie de distribution de l’énergie électrique au Cameroun) a rassuré qu’il n’y aura plus de coupures d’électricité pendant toute cette période des fêtes de fin d’année et pendant tout le mois de janvier ».

Sur le long terme, le membre du gouvernement a annoncé, entre autres mesures, la mise en service d’une centrale thermique de 10 MW à Maroua (dont l’installation a été achevée en août 2017), la construction de deux centrales solaires à Maroua et à Garoua. Basile Atangana Kouna a également promis le renforcement des équipes d’intervention sur le terrain (une vingtaine de techniciens) pour réduire le temps d’intervention en cas d’incidents sur le terrain. Il arrive très souvent, en effet, que plusieurs semaines passent avant des réparations sur un réseau ayant accusé une panne, liée aux intempéries notamment.

Sur la question des poteaux, également abordée lors de son passage au Sénat au début de ce mois, le ministre de l’Eau et de l’Energie a annoncé « le remplacement de 1000 poteaux bois par les poteaux métalliques par la société Eneo », l’ambition pour l’année 2018 étant d’implanter 4500 poteaux métalliques supplémentaires sur l’étendue du territoire.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

Ă€ LA UNE
Retour en haut