› Politique

Le Cameroun planifie l’arrestation de 14 militants séparatistes

Manifestation de séparatistes de la diaspora camerounaise. ©Droits réservés

Le gouvernement camerounais a révélé avoir déposé une requête auprès de divers pays pour que ces personnes soient arrêtées et extradées.

Dans un plan d’aide humanitaire d’urgence destiné aux populations victimes de la crise anglophone publié mercredi, le gouvernement du Cameroun a accusé certaines personnes d’avoir alimenté la violence dans les deux régions anglophones du pays.

Le gouvernement affirme qu’elles ont mené une campagne soutenue pour répandre la peur et inciter les gens à la haine et à la violence à travers les réseaux sociaux.

Ces mis en cause ont été identifiés. Il s’agit de Mark Bara (Belgique), Ayaba Cho Lucas (Norvège), Tapang Ivo Tanku, Akwanga Ebenezer, Dereck Mbongo, Nsoh Nkem Foncha, Chris Anu et Yinkfu Nsangong (États-Unis), Shey Kaavi Wo Melim (Autriche), Akoson Pauline Diale et son mari Akoson Raymond et Brado Etchu Tabenyang (Nigéria), John Mbah Akuro et Larry Eyong (Afrique du Sud) est-il écrit dans le document de 13 pages.

Le gouvernement camerounais s’est respectivement adressé aux autorités desdits pays pour mettre un terme aux activités de soutien au terrorisme menées sur leur territoire. « Les réactions à cette demande sont toujours attendues », a ajouté le gouvernement.

 

En janvier 2018, le président désigné de l’Etat virtuel de l’Ambazonie, Julius Ayuk Tabe, a été arrêté au Nigeria et extradé au Cameroun.  Il est détenu dans un lieu gardé secret. Il n’a accès ni à sa famille, ni à ses avocats. 46 membres de son « gouvernement », également arrêtés au Nigeria, connaissent le même sort que lui.

Malgré les pressions exercées par les organisations de défense des droits humains et les organismes internationaux, les autorités camerounaises n’ont pas cédé.

Zapping CAN 2019
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut
error: Contenu protégé