Société › Faits divers

Cameroun: Plus de 150 camions cloués à la gare ferroviaire de Ngaoundéré faute de GPS

Depuis deux semaines, la plate forme ferroviaire de Ngaoundéré connaît un engorgement à nul autre pareil. Près de 150 camions sont en attente des appareils GPS

Malgré les avantages incontestables de sécurité qu’il présente, le Global Positioning System (GPS) récemment introduit par la douane camerounaise dans le transport des marchandises dans le corridor conventionnel Douala-Ndjamena vient de présenter ses limites. De par son statut de port sec, la gare terminus de Ngaoundéré permet de desservir la partie septentrionale du Cameroun et partant le Tchad voisin dont 90% de ses importations se font via le Cameroun. Mais voilà que depuis près de deux semaines, plus de 150 camions de transport des marchandises en transit vers Ndjamena ou Moundou au Tchad sont immobilisés sur la plate forme ferroviaire de Ngaoundéré pour cause d’insuffisance des appareils GPS sans lesquels aucun camion ne peut effectuer le déplacement. Deux semaines d’inactivité, le manque à gagner pour les professionnels du transport est considérable et les transporteurs tchadiens ne passent pas par quatre chemins pour exprimer leur ras-le-bol.

Une situation qui vient s’ajouter au lot des récriminations souvent alléguées par les transporteurs tchadiens à l’instar des tracasseries policières et douanières, ainsi que les lenteurs dans le traitement des documents de transit. Selon certaines indiscrétions, il y aurait un manque de transparence dans la distribution de ces appareils GPS qui font l’objet depuis quelque temps des marchandages. Ce manque de transparence a d’ailleurs été dénoncé par le Délégué Régional des transports pour l’Adamaoua, Monsieur Saïdou Sale pour qui, il y aurait bel et bien des appareils GPS, même si ce n’est pas en quantité suffisante, mais l’acquisition se ferait moyennant des paiements.
Ce qui a suscité la tenue d’une réunion d’urgence ce jeudi 29 octobre 2009 par le comité tripartite Délégation des transports-Transporteurs tchadiens-Douane. Comme principales résolutions, on retient que le responsable de la Douane qui a effectué le déplacement de Ngaoundéré pour s’en quérir de la situation doit plaider à Douala pour une augmentation du nombre des appareils GPS à la plate forme ferroviaire de Ngaoundéré. Mais en attendant, les transporteurs tchadiens doivent pouvoir se regrouper en 3, 4 ou 5 camions pour un appareil GPS afin d’effectuer le déplacement en attendant l’arrivée de ces appareils GPS de Douala. Une solution d’urgence qui devrait permettre un désengorgement progressif de la plate forme ferroviaire de Ngaoundéré qui n’en demandait pas plus.

Image d’illustration
Hervé Théry)/n
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut