› Santé

Cameroun : plus de 18 000 cas de cancer du sein diagnostiqués en 2018

Cancer du sein - Photo d'illustration

La maladie prend de plus en plus de larges proportions au Cameroun a indiqué la Rencontre d’Experts en Soins d’Oncologie et de Supports (RESOS), lors du lancement de la campagne Octobre rose 2019, une initiative dédiée à la prévention de cette pathologie.

Le Cancer du sein est le premier cancer en terme d’incidence au Cameroun. Il est le premier pourvoyeur de mortalité, près de 2000 femmes en meurent chaque année .

Selon plusieurs études menées au Cameroun,  70 à 80% des patients sont diagnostiqués à des stades très avancés.

Cette détection tardive de la maladie est souvent due au faible niveau socio-économique des patients selon le registre des Cancers de Yaoundé.

Comme cause de cette détection tardive, l’on note aussi, le cout élevé du dépistage,  la faiblesse des plateaux techniques, le coût exorbitant des molécules anticancéreuses (elles ne sont pas subventionnées par l’Etat) et l’éloignement des structures sanitaires pour les populations vivant en milieu rural.

Pour contrecarrer cette maladie qui avance silencieusement mais à grands pas au Cameroun, durant le mois  d’octobre 2019, le RESOS a initié une campagne de dépistage durant laquelle les examens se feront à des prix bas.

L’objectif de cette campagne est de dépasser le seuil de 1000 mammographies. Il est aussi question d’encourager les femmes à effectuer une mammographie à 40 ans puis tous les deux ans à partir de 50 ans.

A Yaoundé, cette campagne se déroule dans des hôpitaux tels que la Clinique de la Cathédrale au quartier Fouda, ou encore le Groupe médical Saint Hilaire à Emombo et bien d’autres formations hospitalières.

Il faut préciser qu’un cancer du sein détecté à temps est susceptible de guérison.



À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Retour en haut
error: Contenu protégé