› Société

Cameroun : plus de 2000 patients ont trouvé la mort en 2021 à l’Hôpital central de Yaoundé

Hôpital central de Yaoundé

Ce bilan a été dressé par Pierre Joseph Fouda, le Directeur général de cet établissement hospitalier lors de son passage à la CRTV le 02 septembre 2022.

Selon une information d’Ecomatin, l’Hôpital Central de Yaoundé a reçu un fort contingent de malades au cours de l’année 2021. D’après les chiffres récemment dévoilés par Pierre Joseph Fouda, le Directeur général de cet établissement hospitalier relevant de l’administration publique, 170 000 patients, toutes affections confondues, en ont franchi l’enceinte au cours de la période sous-revue.

«En 2021, nous avons reçu 170 000 malades. Pour recevoir ce nombre de malades, il faut que le public accorde de la confiance aux services que vous procurez. Nous avons reçu environ 16 000 urgences ; toutes urgences confondues. 4 600 urgences médicales, 4300 urgences chirurgicales et 7 000 urgences gynéco-obstétricales», a-t-il détaillé. Concrètement, si on met en rapport le nombre de patients que l’établissement hospitalier a accueillis en urgence et le taux de mortalité en vigueur à la fin de cette année (6,9%), 2 201 personnes ont ainsi trouvé la mort.

Bien que cette éventualité n’ait pas été précisée par le Professeur Fouda, cette estimation peut également prendre en compte les malades qui séjournaient à l’Hôpital central de Yaoundé depuis un bon moment. Il prend également en compte les patients internés bien avant la période mentionnée par le Directeur général de l’hôpital.

«En 2021 le taux de mortalité est de 6,9%. Je vous rappelle qu’en 2012 le taux de mortalité était de 12%», a insisté Joseph Fouda, comme pour démontrer les progrès qui ont été réalisés par la structure dont il a la charge au fil des années. A en croire ce dernier, l’indicateur des décès s’est même établi à 5,9% en 2020, mais est ensuite reparti à la hausse l’année suivante en raison de la crise sanitaire liée au Covid-19.

«Nous sommes descendus jusqu’à 5,9%, mais avec l’avènement du Covid-19, nous sommes remontés à 6,9%, parce que les patients, par peur du Covid, ne viennent plus à l’hôpital. Ils venaient plutôt à la dernière minute, quand ils ne se sentaient plus bien. Ce qui a relevé le taux de mortalité», indique le Pr Pierre Joseph Fouda.


À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé