Société › Education

Cameroun : Plus de 256 000 candidats à l’épreuve du Probatoire 2021

Des élèves en salle d'examen (photo d’archives)
Les aspirants de la série Technique Industrielle ont démarré par les épreuves pratiques vendredi dernier. Les autres prennent le train de l’examen ce lundi.

Ils sont plus de 256000 candidats à affronter ce jour sur toute l’étendue du territoire national, les épreuves écrites obligatoires et pratiques contraignantes du probatoire. Selon les statistiques de l’Office de Baccalauréat du Cameroun (OBC), il s’agit précisément de 236 081 candidats de série A, B, C, E et TI de l’enseignement général secondaire, et 20 409 postulants au probatoire du Brevet de technicien  de sciences et technologies du tertiaire session 2021.

De l’avis de Cameroon tribune, vendredi déjà, les candidats de la série TI ont démarré avec les épreuves pratiques. Au sous-centre du Lycée bilingue d’ESSOS, 239 candidats au probatoire de l’enseignement secondaire général, série TI attendent patiemment dans la salle de préparation. Avec eux des surveillants qui les aident non seulement à remplir les feuilles de composition mais leur donnent également des conseils sur comment garder son calme avant d’affronter cette épreuve d’informatique.

10h, la première vague de 80 candidats est appelée. En file indienne vers leurs salles d’examen, ils sont tenus de tirer au sort, de petits coupons blancs sur lesquels les numéros (un et deux) sont marqués. Ceux-ci déterminent en plus du choix de salle, le choix de la salle, le choix du sujet. Ce passage est encadré par le chef du sous centre Tambe Agbo Teddy Tabekwere, qui s’assure également que le port du masque et la distanciation physique sont respectés. Bien installés dans les deux salles d’examen, avec 40 candidats dans chaque salle, l’épreuve est lancée quelques minutes plus tard pour une durée d’une heure. Temps suffisant pour les frères Atanga, 30 minutes avant la fin de l’épreuve, ils s’ennuient déjà.

Visiblement, Ils ont terminé mais n’ont pas le droit de sortir de la salle. Ils doivent attendre la fin de l’épreuve. « L’épreuve était très facile », disent-ils tout heureux. Et pourtant, les jumeaux n’ont pas composé dans la même salle, ni traité du même sujet. Francois Charles Atanga, lui, a composé sur le « Html », où il était question de créer des sites web en passant par des codes qui génèrent des formulaires et des zones de saisie. Charles Henry Atanga, son frère a par contre composé sur le langage de programmation et les codes. Places maintenant au second challenge, les épreuves écrites. Elles démarrent ce matin et s’achèvent samedi prochain.


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé