Eco et Business › Energie

Cameroun : plusieurs localités du septentrion vivront les matchs de la CAN grâce à l’énergie solaire

Source d'énergie solaire. (c) Droits réservés.

C’est la conséquence du déficit d’approvisionnement de ces trois régions en énergie électrique. Un déficit aggravé ces derniers temps avec la baisse de production du barrage de Lagdo, du fait de la pluviométrie insuffisante dans le bassin versant de la Bénoué.

En 2020, le gouvernement a procédé au démantèlement de la centrale thermique  d’Ahala pour être installée à Djamboutou et Ngaoundéré. Mais avec la pluviométrie insuffisante dans le bassin versant de la Bénoué, il s’est lancé dans la piste du solaire à travers une centrale solaire modulaire conteneurisée de puissance 15 MegaWatts.

Selon le ministère de l’Eau et de l’énergie (Minee), les conteneurs sont déjà sur site et le ministre Gaston Eloundou Essomba va assister à son déploiement à Guider, dans la région du Nord. Le Minee  annonce également  qu’une autre centrale solaire de 15 MW sera installée à Maroua à l’Extrême-Nord.

 « Les premières injections sont prévues au cours du mois de janvier 2022 pour synchroniser avec la CAN Total Energies.  Ces centrales solaires seront renforcées par une centrale thermique de 10 Mégawatts toujours à Guider qui arrivera également en janvier. Et en perspective entre mars-avril, une autre centrale thermique de 15 MW est attendue pour être installée à Maroua », apprend-t-on.

Le ministère de l’Eau et de l’énergie indique par ailleurs que l’État du Cameroun dépense 140.000.000 FCFA par jour pour le fuel dans la partie septentrionale; soit plus d’un milliard par semaine.  Et qu’avec ces nouveaux ouvrages de production qui vont générer 55  MW  de puissance supplémentaire, l’Etat passera à deux milliards par semaine Un montant qui devrait considérablement baisser quand tous ces seront pleinement fonctionnels.


L’Info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé