Politique › Sécurité

Cameroun : pour 12 000 places, 130 000 jeunes frappent à la porte de l’armée

Des candidats au recrutements dans l'armée (photo d'archives)
Aux alentours de certaines structures militaires, et à certains lieux ouverts tels que l’entrée du stade omnisport,  ils sont nombreux qui veulent  des places dans l’armée camerounaise.

Défendre l’intégrité du territoire, protéger les hommes et leurs biens restent une mission louable pour certains jeunes camerounais.

Selon les statistiques communiquées le samedi 17 avril 2021 dans le cadre du programme « Honneur et Fidélité » sur la CRTV radio par la Division de la Communication du ministère de la Défense, ils sont 130 000 postulants pour seulement 12 000 places disponibles.

Amassés aux alentours de certaines structures militaires, ou alors en plein exercice de préparation dans les artères de nos villes, ils recherchent des places dans l’armée, la gendarmerie ou l’Ecole militaire interarmées (EMIA).

La forte mobilisation observée confirme que malgré les troubles sécuritaires que connaissent le pays, à l’Extrême-Nord avec le groupe Djihadistes Boko Haram, la crise anglophone dans le Nord-Ouest et Sud-Ouest, et les incursions sporadiques de groups rebelles venus de RCA, l’amour pour le métier des armes n’a pas pris un coup au Cameroun.


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
Advertisement
error: Contenu protégé