Société › Société

Cameroun: Pour une rentrée sans choléra et sans accidents de la circulation

Ce sont les défis urgents auxquels les pouvoirs publics doivent parer

Toutes les réunions sectorielles qui se sont tenues tant au ministère des Enseignements secondaires qu’à l’enseignement de base ont permis de rappeler à la conscience collective les défis à relever. Parmi ces grands défis, il y a d’abord celui de la lutte contre le choléra dans les établissements scolaire, surtout dans la partie septentrionale où cette grande tueuse a semé terreur et désolation au sein des populations de cette partie du pays. Ce n’est donc pas un hasard si cette rentrée scolaire est placée sous le signe «sans choléra dans mon école». Cette préoccupation est celle des pouvoirs publics qui mettent les bouchées doubles pour éviter aux enfants cette maladie très contagieuse. A cet effet, des instructions fermes ont été données aux chefs d’établissements afin que des mesures d’hygiène soient systématiquement observées dans les écoles. Des latrines devraient être aménagées, des seaux et du savon pour le lavage des mains prévus, des fosses à ordures également. S’agissant des vendeuses de denrées alimentaires, ces dernières devraient présenter au préalable un certificat médical avant d’accéder dans un établissement scolaire, avoir des tenues propres, ne pas exposer les aliments à même le sol, bien les couvrir, éviter surtout la vente des boissons comme les sucettes, l’eau glacée etc.

L’autre grand défi est celui de la sécurité routière, car comme on le sait, la période de rentrée scolaire a toujours été l’occasion de grands mouvements de personnes sur nos axes routiers à travers le pays. Cette année encore, le ministère des Transports n’a pas failli à la règle. La traditionnelle campagne de prévention routière vient d’être lancée sur l’ensemble du territoire national afin de sensibiliser les conducteurs et autres usagers de la route. Cette campagne de sécurité routière instituée du 1er au 20 septembre 2010, vise à éviter les accidents et rendre fluide la circulation sur nos axes routiers.

Une grande campagne dénommée campagne spéciale de prévention essentiellement axée sur le renforcement des mesures de sécurité sur les routes, dans les gares routières et autres agences de voyage et la sensibilisation à travers des contrôles systématiques dans les différents points d’embarquement. Sur le terrain, il sera question de procéder à un contrôle visuel des pneumatiques, de l’éclairage, du taux d’alcoolémie, des plaques d’immatriculation CEMAC, de la vitesse maximale autorisée, mais aussi et surtout de la surcharge des passagers dans les véhicules. Pour mener à bien cette mission, chaque équipe de prévention routière est appuyée des éléments de la force du maintien de l’ordre. Mais que n’a-t-on pas souvent vu? le laxisme, le favoritisme, la corruption, et bonjour les dégâts!

Des enfants dans une cour
www.journalducameroun.com)/n
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut