› Présidentielle 2018

Cameroun : les coulisses du soutien de l’UPC au candidat Akere Muna

(c) Droits réservés

L’Upc et le FPD ont fédéré leurs forces samedi dans l’optique de renforcer la masse électorale autour du candidat à la présidentielle Akere Muna.

L’Union des populations du cameroun (UPC) soutient Akere Muna, le candidat du Front populaire pour le développement (FPD) à la présidentielle 2018. Le choix de cette personnalité publique résulterait, selon la présidente de l’UPC Issa Habiba, de la perspective d’égalité entre francophones et anglophones du Cameroun. « Après 60 ans de pouvoir sous la conduite des francophones, il est aussi temps pour les anglophones de prendre le pouvoir », a expliqué Issa Habiba au cours de la cérémonie de ratification officielle du mémorandum d’entente unissant les deux formations politiques.

Cette union résulte surtout du projet avorté de réunir les partis politiques de l’opposition engagés dans l’élection autour d’une candidature unique. C’est dans cette optique que des négociations avaient été ouvertes, il y a plus de deux mois, avec Maurice Kamto (MRC), Cabral Libii (Univers) et Joshua Osih (SDF).

Si le projet avait suscité l’intérêt apparent des concernés, les négociations, elles, avaient piétiné. Les différentes parties n’ayant pas pu s’entendre sur les termes d’une éventuelle coalition. Selon Me Emmanuel Simh, vice-président du MRC, le principal blocage résidait dans le partage des fauteuils au gouvernement si la coalition alors projetée venait à remporter la présidentielle.

Les différents candidats issus de l’opposition ont presque tous fait entendre leurs voix pour une fédération des forces. Il est pourtant ressorti de leurs différentes déclarations dans les médias que ceux qui en parlaient le plus étaient également convaincus de pouvoir cavaler seuls contre le Rassemblement démocratique du peuple camerounais (RDPC).

A côté de ce blocage, l’on évoque aussi à l’Upc, des problèmes liés au choix du candidat. La première préférence de l’Upc s’était portée sur Cabral Libii qui, pour cela, a été  reçu plusieurs fois au bureau de l’Upc au quartier Fouda à Yaoundé.

Après l’échec d’une coalition de toute l’opposition, le parti historique était presque parvenu à une entente avec le candidat du parti Univers dont la jeunesse avait séduit les cadres de l’UPC, même si le Pr Maurice Kamto avait des arguments de poids pour arracher leur soutien. Une  rencontre a d’ailleurs eu lieu en fin de semaine dernière entre Emmanuel Simh et l’ancien président de l’UPC Victor Onana pour décider du soutien ou non au MRC.

Article lié: Présidentielle 2018 : les partis politiques du G20 justifient leur soutien à Paul Biya

 

 


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé