› Santé

Cameroun : première transplantation rénale ce 10 novembre 2021

Organe humain

Elle se déroule à l’Hôpital général de Yaoundé. Un jeune homme accepte céder l’un de ses reins pour la guérison de son frère ainé.


Le nommé Balogog entre dans l’histoire ce 10 novembre 2021, comme le premier malade d’insuffisance rénale  à subir une  transplantation rénale  au Cameroun. Son petit frère a décidé de lui céder l’un de ses reins afin de stopper la souffrance dans laquelle il végète depuis plusieurs années.

L’Hôpital général de Yaoundé a mobilisé ses plus grands chirurgiens et des professionnels venus de l’étranger. Ils ont assuré devant les caméras de la télévision nationale (CRTV) que tout est prêt pour mener l’opération.

La transplantation rénale est une voie de contournement à l’insuffisance rénale et au problème d’indisponibilité des kits de dialyse qui se pose avec acuité dans nos hôpitaux. « C’est la seule chose qui peut permettre aux patients de retrouver une vie normale, sans séances de dialyse », reconnait le ministre de la Santé, dans une interview accordée en 2020 au quotidien à capitaux publics Cameroun Tribune.

La disponibilité des kits de dialyses connait en général des problèmes en raison, soit du retard accusé dans leur commande, dans leur livraison, ou alors dans le paiement des prestataires. Une situation qui cause des manifestations d’humeur  des malades dans les hôpitaux du pays.



L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé