› Eco et Business

Cameroun: Protais Ayangma, candidat à la présidence du Gicam dévoile son programme

L’élection du groupement inter patronal du Cameroun aura lieu à Douala, mercredi prochain, 11 mars.

L’élection du nouveau président du groupement inter patronal du Cameroun (Gicam) aura lieu à Douala, mercredi prochain, 11 mars 2009. A quelques heures de cette élection qui s’annonce assez houleuse, Protais Ayangma, Directeur Général de Colina Assurances, et candidat à la présidence, a donné un déjeuner de presse ce jeudi, 05 mars à l’hôtel Akwa Palace à Douala. Avec quelques membres de son équipe, M. Ayangma, tête de liste du « Gicam en mouvement », son slogan, a entretenu les journalistes présents, sur les différents axes du programme. Interview.

Qu’est ce qui justifie la sortie médiatique de ce jeudi, 05 mars à Douala?
Nous avions confié les journalistes à ce déjeuner de presse, pour présenter officiellement le programme, les engagements de notre équipe. Il est question de donner du mouvement à notre association, et pour cela nous vous avons présenté notre programme qui tient en quatre axes majeurs. Nous pensons qu’il faut accompagner les petites et moyennes entreprises (PME) et petites et moyennes industries (PMI). C’est un axe qui est extrêmement important. Le PME/PMI constitue le socle de notre économie, il est absolument important qu’on le prenne en compte. Nous avons également dit qu’il fallait renforcer le partenariat secteur public – secteur privé. Jusqu’à présent en effet, c’est un partenariat qui ne nous donne pas tout à fait satisfaction, et le président André Siaka regrettait lui-même que dans ce domaine, on ne soit pas suffisamment avancé. Il n’y a pas un partenariat structuré comme dans certains pays. De temps en temps, on nous convoque dans le cadre d’un comité inter ministériel, dont parfois, nous prenons connaissance de l’ordre du jour que le jour même de la réunion et qui finalement a des allures folkloriques. Nous disons également que nous voulons refonder le Gicam (groupement inter patronal du Cameroun), en lui donc de nouveaux textes. Ça, c’est parmi autant des axes, mais ça ne veut pas dire que nous ne ferons pas autre chose, ce sont là, nos priorités pour le moment.

Après le report de la première élection en 2008, avez-vous pris des dispositions pour être à l’abri de mauvaises surprises?
Vous savez, le Gicam a un code éthique, je ne veux pas penser qu’il y aura des fraudes. Mais dans tous les cas, nous restons vigilants et nous allons donc mettre en place des barrières pour éviter qu’il puisse avoir la moindre fraude, par ce qu’il est absolument important que les élections soient à la fois transparentes et équitables.

Pensez-vous avoir justement tous les atouts pour remporter la victoire ? Si non que feriez-vous en cas de défaite?
Nous avons pris toutes les dispositions pour remporter la victoire le 11 mars prochain lors de la nouvelle assemblée générale élective. Nous ne voulons penser en terme de perte, mais si nous perdons, nous allons féliciter tout d’abord l’équipe gagnante et nous allons redevenir de simples membres du Gicam, comme la plus part des membres.


Lesafriques.com)/n
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut