Société › Faits divers

Cameroun : Quand un amour sur Internet vole en éclats

Relation amoureuse par internet
Elle croyait avoir obtenu son visa pour la France en épousant un franco-camerounais, qui l’a abandonnée au pays il y a 10 ans.

Jeannette est une femme solitaire. Bien qu’étant mariée à Pascal, elle est considérée par son entourage comme étant célibataire. Fatiguée d’attendre son époux qui l’a quitté depuis 10 ans, la dame s’est tournée vers la justice pour solliciter le divorce. Elle est prête à en découdre avec l’homme qui lui aurait promis monts et  merveilles lors de leur premier rendez-vous. Depuis la France où vit actuellement Pascal, ce dernier ne s’oppose pas au divorce.

Ces faits sont rapportés par le journal Kalara, spécialisé dans l’information du monde juridico-judiciaire.  Agée de 40 ans environ, Jeannette a déclaré au tribunal qu’elle a fait la connaissance de Pascal sur internet. Ils se sont liés d’amitié parce qu ‘originaires du même village. Le franco-camerounais lui a fait sa demande en mariage sur Messenger, elle n’a pas hésité à accepter. «Tout s’est passé sur le net. Je suis tombée sous son charme au premier contact. Il me disait que j’étais belle, et qu’on allait former un beau couple », a-t-elle relaté.

La chute des affaires

C’est en 2011 que Pascal a fait le déplacement de la France pour le Cameroun avec pour seul objectif d’épouser Jeannette. Un mariage pompeux a été organisé en leur honneur sous le régime de la monogamie. Deux semaines après la cérémonie, Pascal est reparti et a promis de faire voyager sa femme le mois suivant. Mais, jusqu’à ce jour, Jeannette n’a pas rejoint son homme. Au début, relate la dame, le couple a continué à s’envoyer des messages et des vidéos. Plus le temps passait, plus Pascal devenait distant. La distance a fini par tuer leur amour et jusqu’à ce jour, les époux, qui n’ont pas pu avoir d’enfant, communiquent rarement. « Si je ne suis pas connectée, il ne m’écrit pas. Des fois, lorsque je lui envoie un message, il répond après une ou deux semaines. Au début, il me disait que ses affaires avaient chuté. Mais à présent je ne suis au courant de rien. »

A la question du tribunal de savoir quelle est sa relation avec sa belle-famille, Jeannette dit qu’elle n’avait jamais fait connaissance des proches parents de Pascal. Elle soutient qu’elle les a vus pour la première fois lors de leur cérémonie de mariage. Depuis lors, elle n’a plus aucune nouvelle d’eux. « Il m’avait mis en contact avec une de ses cousines, qui avait l’habitude de venir chez moi. Mais il y a un an déjà que je ne la vois pas. Son numéro de téléphone ne passe plus », a-t- elle conclu.

En prenant connaissance du dossier de procédure, le tribunal a constaté que Pascal a donné procuration à son frère pour qu’il le représente en justice. Ce dernier a d’ailleurs comparu à la dernière audience à laquelle Jeannette était absente. Pour équilibrer les arguments des deux parties, le tribunal a ajourné l’audience à un mois pour sa présence.


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé