Politique › Sécurité

Cameroun : quatre brigands neutralisés dans l’Extrême-Nord

L’Armée a abattu quatre hommes armés dans l’Extrême-Nord Cameroun
L’Armée en action

Leurs corps ont été présentés à la population à l’esplanade de la préfecture de Mokolo dans le département du Mayo Tsanaga de jeudi 21 avril 2022 en fin d’après-midi.

Au moins quatre hommes armés ont été abattus dans la localité de Mokolo, région de l’Extrême-Nord Cameroun. Selon le récit de nos confrères de Koaci, ils sévissaient comme des djihadistes appartenant à la secte terroriste Boko Haram. Mais dans la pratique, ils sont été identifiés comme des brigands qui avaient en leur possession des armes pour dissuader des personnes, notamment les civils.

A cet effet, ils semaient la terreur dans cette localité où les populations sont victimes à répétition. Des actes criminels tels le braquage des commerces à main armée, le vol du bétail, les enlèvements avec demande de rançon y sont récurrents. Après la commission de leurs actes, ils retournaient dans leur retranchement dans une grotte située dans le flanc des collines.

Après les avoir abattus, les éléments des Forces armées ont récupéré trois armes à feu, cinq boites de chargeur et 44 cartouches. Au cours de l’opération, deux civils ont été blessés et ont été admis à l’annexe de l’hôpital de Mokolo pour prise en charge, informe la même source médiatique.

Pour rappel, la région de l’Extrême-Nord est  l’une des trois principales du Cameroun secouées par des crises sécuritaires. Alors les populations sont victimes des incursions des djihadistes de Boko Haram dans cette région, celles des régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest font face aux attaques des milices séparatistes anglophones. D’un côté comme dans l’autre, les forces de défense et de sécurité sont déployées mais leurs actions n’ont pas encore réussi à mettre fin aux différentes menaces.


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé