International â€ș AFP

Cameroun: quatre militaires tués en zone anglophone

Quatre militaires camerounais ont Ă©tĂ© « assassinĂ©s » dans la nuit de mardi Ă  mercredi dans le sud-ouest anglophone du Cameroun lors d’une attaque attribuĂ©e Ă  des sĂ©paratistes prĂ©sumĂ©s, a appris l’AFP de sources concordantes.

« Quatre militaires ont Ă©tĂ© tuĂ©s vers 2 heures du matin dans la zone Mamfe » (province du Sud-ouest), a affirmĂ© une source proche de l’armĂ©e. L’information a Ă©tĂ© confirmĂ©e Ă  l’AFP par une source gouvernementale s’exprimant sous couvert d’anonymat.

« Ils (les sĂ©paratistes) ont assassinĂ© nos militaires. Si ce n’est pas du terrorisme c’est quoi? », a dĂ©noncĂ© ce responsable, qui n’a pas prĂ©cisĂ© les circonstances exactes de la mort des quatre hommes.

Ce nouvel incident porte Ă  huit le nombre de militaires camerounais tuĂ©s en zones anglophones en moins d’un mois, dans des attaques attribuĂ©es par le gouvernement aux sĂ©paratistes anglophones.

La sĂ©curitĂ© dans ces rĂ©gions, en proie Ă  une grave crise socio-politique depuis un an, s’est considĂ©rablement dĂ©gradĂ©e en quelques semaines.


Observateurs et analystes ont exprimĂ© leur crainte de voir la crise tourner Ă  l' »insurrection armĂ©e », alors que les leaders sĂ©paratistes en exil appellent ouvertement Ă  « l’autodĂ©fense » et Ă  l’action armĂ©e pour faire face Ă  la « rĂ©pression » menĂ©e ces derniers mois par les autoritĂ©s.

Les sĂ©paratistes appellent Ă©galement Ă  combattre ce qu’ils qualifient de « force d’occupation » les milliers de policiers et soldats dĂ©ployĂ©s sur place.

Couvre-feu nocturne, restrictions de mouvement et sévÚres mesures de contrÎle des armes à feu ont été imposées par les autorités dans plusieurs localités de la région pour tenter de juguler la montée des violences. Les militaires mÚnent également fouilles, opérations de sécurisation et perquisitions dans les bastions sécessionnistes.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut