Sport › Football

Cameroun: qui est Didier Zé Lamkel le nouveau Lion indomptable ?

Lamkel-Ze entre dans la tanière des Lions. (c) Droits réservés

L’attaquant de 23 ans du club belge Royal Antwerp FC vient d’être convoqué pour la première fois en équipe fanion du Cameroun. Il va découvrir la tanière des Lions dans le cadre des éliminatoires de la Can 2021, face au Cap-Vert et le Rwanda.

Ils sont désormais cinq joueurs évoluant en Belgique en équipe du Cameroun. Après Fabrice Ondoa, Fai Colllins, Ngadeu Ngadjui, Fabrice Olinga, c’esr Didier Zé Lamkel qui va rallier la tanière pour participer au prochain rassemblement des Lions indomptables. Une toute première convocation qui vient récompenser le bon début de saison du jeune attaquant polyvalent de Royal Antwerp FC (Deux buts en 11 matches et trois passes décisives).

À l’occasion de cette trêve internationale de ce mois novembre, la dernière de l’année, le Cameroun quoique qualifier d’office comme pays organisateur de Can 2021 affrontera le Cap-Vert le mercredi 13 novembre à 15h30 au stade Ahmadou Ahidjo, dans le cadre des éliminations de cette compétition, avant de défier le Rwanda, le dimanche 17 novembre 2019 à Kigali.

Très fière de figurer dans la liste de Toni Conceicao, le nouveau sélectionneur des Lions indomptables, Didier Lamkel Zé retrace son parcours qui l’a mené des terrains poussiéreux du Cameroun au Royal Antwerp, FC, en passant par l’Ecole de Football des Brasseries du Cameroun.  « J’ai démarré le football à l’âge de 10 ans, dans les quartiers populaires de Yaoundé, avec les autres enfants. On ne faisait pas encore partie d’un club et on jouait où on pouvait. C’est à l’âge de 12-13 ans que j’ai participé à la Coupe Top. C’est une compétition qui rassemble tous les joueurs de cette tranche d’âge-là à travers tout le pays. On est plusieurs centaines au départ et on forme des équipes par régions. Pour qu’au final, il n’en reste que 22. Et j’ai fait partie de ces 22, ce qui m’a permis d’intégrer l’Ecole de foot des Brasseries du Cameroun, en 2010 », relate-t-il.

Le longiligne attaquant

Après quatre années passées dans ce prestigieux centre de formation, le jeune Zé Lamkel va participer à un tournoi international se déroulant à Limbe. C’est là qu’il va être repéré par les recruteurs français. C’est ainsi qu’en 2014 il va intégrer le centre de formation de Lille. Ici, pendant deux ans, il va se contenter de jouer avec les U19 et la réserve du club. Libre de tout contrat, c’est finalement à Niort, en Ligue 2, que le natif de Bertoua (17 septembre 1996), va signer son premier contrat professionnel. Avec les Chamois Niortais, en deux saisons comme milieu offensif, il dispute 62 matches et marque 11 buts.

Des performances qui ne passent inaperçues aux yeux du sélectionneur des U23 du Cameroun. Le 8 juin 2017, il joue avec les Espoirs camerounais un match amical face à leur homologue français, défaite 1-3, au stade Dominique-Duvauchelle de Créteil. Dans la foulée, il rejoint officiellement la Jupiler Pro League et le club du Royal Antwerp Fc. Où en 35 matches, le longiligne attaquant d’1m91 a déjà inscrit cinq buts.

En match de barrage d’Europa League cette saison, face à l’AZ Alkmaar, Zé Lamkel a défrayé la chronique. Alors que son club était déjà réduit à dix, après l’expulsion du congolais Dieumerci Mbokani, il a cru bon de célébrer son but avec ses supporters en retirant son maillot. Déjà jauni, le néo-international camerounais va être expulsé à son tour. Fragilisant ainsi davantage son équipe qui se fera éliminer par les Néerlandais.

Avec la sélection nationale, où la concurrence est rude à son poste, il devra non seulement prouver qu’il ne commettra pas de telle erreur, mais qu’il a surtout le talent nécessaire pour s’installer dans la durée.



À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Retour en haut
error: Contenu protégé