› Eco et Business

Cameroun: Relance de la croissance, une priorité de l’état

La nouvelle équipe gouvernementale mise sur pied le 30 juin dernier devra s’atteler à relever le niveau de la croissance économique

La mise en valeur de la croissance de l’économie Camerounais préoccupe les autorités Camerounaises avec à leur tête le Chef de l’état son excellence Paul Biya. Les opérateurs économiques Camerounais sont également concernés par ce combat qui pourrait être salutaire pour l’amélioration des conditions de vie des populations. En effet, depuis de nombreuses années nombre d’hommes d’affaires ont à c ur les besoins vitaux de leur état. On peut certes observer les effets pervers causés par la dévaluation du francs Cfa en 1994.Celle ci a eu pour corollaire la montée en puissance de la pauvreté qui touche de nombreuses populations.

Dans les marchés, les prix des denrées alimentaires sont en augmentation, appauvrissant d’avantage les citoyens. Le panier de la ménagère en prend ainsi un sérieux coup. Il est donc question aujourd’hui plus que jamais, de mettre en scène un certain nombre de mécanismes capables de juguler la « crise actuelle « .Les pouvoirs publics devraient d’abord commencer par l’assainissement des Finances publiques,bien gerer les dettes extérieure et intérieure, la réalisations de plusieurs réformes structurelles dans le secteur économique, et l’amélioration de la gouvernance. Le Cameroun a pourtant un potentiel pouvant lui permettre d’améliorer sa production. Il importe donc aujourd’hui que soit amélioré l’environnement des affaires .IL faudrait aussi assurer l’accès au crédit pour les petites et moyennes entreprises devenues de véritables catalyseurs de la croissance. A cela s’ajoute la réduction des coûts de transaction pour le secteur productif. Le Cameroun est donc amené à relever d’énormes défis dans cet environnement marqué par la crise financière mondiale, dont les répercussions sont perceptibles dans divers secteurs comme le Bois : la filière a perdu des commandes de plus de 40 milliards de Fcfa selon le syndicat Camerounais des exploitants forestiers

Le 31 janvier, le Cameroun a conclu, son 5ème programme économique avec le Fonds monétaire international, après le programme de 2000 ayant permis au Cameroun d’être éligible à l’Initiative des Pays Pauvres Très Endettés (Ppte).Le pays de Paul Biya finira d’ailleurs par atteindre le point d’achèvement le 28 avril 2006. La première conséquence position sera sans conteste l’annulation de plus de 1400 milliards de la dette extérieure du Cameroun vis à vis de bailleurs de fonds internationaux. Mais les différents acteurs de l’économie sous l’impulsion des pouvoirs publics devraient doubler d’efforts dans les domaines tels que l’assainissement des finances publiques, le suivi des dépenses et le payement des dettes de l’Etat, la multiplication des réformes. La valorisation du niveau de la croissance devrait aussi prendre en compte des secteurs tels que l’Agriculture, véritable levier de l’économie nationale. Il importe que des subventions soient octroyées aux opérateurs de cette filière.

L’état devrait soutenir les initiatives privées, notamment le secteur informel à travers un meilleur encadrement de petits commerçants dont le rôle dans l’économie nationale n’est pas négligeable. Faciliter l’accès aux crédits au près des banques, faciliter la création d’emplois surtout dans le secteur privé. L’économie nationale pourrait être plus valorisée si chaque composante de la société s’y impliquait autant que possible. Autant d’actions que les populations voudraient voir appliquer le nouveau gouvernement mis en place le 30 juin 2009 et dont les rênes ont été confiées au premier ministre Yang Philémon. Lors du tout premier conseil ministériel tenu au palais de l’unité, le Président de la République son excellence Paul Biya avait exhorté la nouvelle équipe à plus d’action. Une action qui passera à coup sûr par la réalisation effective de nombreux projets, pourtant salutaires,mais qui sont malheureusement bloqués dans des tiroirs.

.


À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut