Politique › Institutionnel

Cameroun: Rencontre au sommet entre le Chef de l’Etat et le Pape François

Le Pape François a offert une médaille de son pontificat au Président Paul Biya

C’était le moment tant attendu de cette Visite Officielle au Vatican, la première rencontre entre le Président de la République, Paul BIYA et le Pape François. Elle a eu lieu dans la matinée du vendredi, 18 octobre 2013 au Palais apostolique à Rome. Le Chef de l’Etat, accompagné de la Première Dame, Mme Chantal BIYA, et les membres de sa délégation, a été accueilli avec tous les honneurs dus à son rang par les autorités vaticanes. Il a été salué à son arrivée dans la cour Saint Damase par une délégation de personnalités conduites par le Préfet de la maison pontificale, Mgr Georg GANSWEIN. Le Chef de l’Etat et sa suite sont ensuite entrés en procession dans le Palais apostolique. Ils ont traversé tour à tour la salle Saint Ambroise, la « logia di Rafaelo », avant d’atteindre la salle de Tronetto. C’est dans cette salle, sorte d’antichambre de la bibliothèque papale, qu’a eu lieu la première poignée de main entre le Chef de l’Etat et le Saint-Père, sous le crépitement des appareils photos. Ensuite, le Pape François a conduit son hôte dans sa bibliothèque pour leur entretien au sommet ; celui-ci a duré une vingtaine de minutes. Le Pape François et le Président Paul BIYA ont eu des entretiens cordiaux.

Tout d’abord, ils se sont félicités du climat de libertés notamment la liberté religieuse qui prévaut au Cameroun, ainsi que l’harmonie et l’entente entre les religions. Le Chef de l’Etat a exprimé sa haute appréciation sur la contribution de l’Eglise catholique au développement du Cameroun dans les domaines de la santé, de l’éducation, de la paix et de la démocratie. Le Pape et le Chef de l’Etat sont convenus de maintenir les relations entre le Vatican et le Cameroun à leur bon niveau actuel. Ces bonnes relations seront marquées par la signature très prochaine d’un accord-cadre sur le statut juridique de l’Eglise Catholique au Cameroun.

Ensuite, le Pape et le Chef de l’Etat ont fait un large tour d’horizon de la situation internationale en particulier en Afrique, avec un accent sur les conflits qui déchirent le continent. Il s’est dégagé une convergence de vues sur la thérapie à appliquer, à savoir, le dialogue et la négociation. Les deux hautes personnalités ont aussi abordé le problème de la lutte contre la pauvreté. A ce niveau également, elles ont été d’accord sur les solutions à apporter : une mondialisation de la fraternité et de la solidarité et non celle de l’indifférence. Le Président Paul BIYA a salué les appels du Pape en faveur de la paix notamment en Syrie et en RCA.

L’entretien s’est achevé par les salutations de la Première Dame au Pape et des membres de sa délégation, suivies de la séance photo et l’échange des cadeaux. Le Chef de l’Etat et Mme Chantal BIYA ont offert au Pape trois types de cadeaux : une « statue de la Vierge à l’Enfant » en bronze, ciselé à la main, avec des finitions en dorure ; une statue de Saint François d’Assise ; deux chasubles avec étoles brodées à la main et réalisées par les révérendes S urs de la Congrégation des filles de Marie de Mvolyé à Yaoundé. La Sainte trinité représentée sur l’une des chasubles et la Sainte Vierge Marie, protectrice du Cameroun, représentée sur l’autre chasuble, sont des uvres du révérend prêtre jésuite camerounais, Engelbert MVENG, de regrettée mémoire. Le Pape François, quant à lui, a offert une médaille de son pontificat au Chef de l’Etat.

Le tête-à-tête avec le Pape a été suivi d’une séance de travail avec le Secrétaire pour les Relations avec les Etats, Mgr Dominique MAMBERTI, en l’absence du Secrétaire d’Etat, Mgr PAROLIN, convalescent. Enfin, le Chef de l’Etat a adressé une lettre de salutations au Pape émérite Benoit XVI, l’assurant de la constante affection du peuple camerounais.

Rencontre au sommet entre le Chef de l’Etat et le Pape François

prc.cm)/n

À LA UNE
Retour en haut