Société › Société

Cameroun: Report du comice agro-pastoral, le gouvernement silencieux sur les responsabilités

Depuis le report, le gouvernement n’a toujours rien dit sur les mesures d’accompagnement…

Cela fait une dizaine de jours, que sur un communiqué de la présidence de la république, le report du comice agro-pastoral qui était prévu dans la ville d’Ebolowa avant la fin de l’année 2010, a été confirmé. De nombreux média privés avaient déjà attiré l’attention sur le fait que compte tenu de l’Etat d’avancement des travaux sur le site, l’évènement n’avait pas de chance de se tenir dans les délais communiqués par le gouvernement. Un nouveau débat s’est ouvert sur la question des responsabilités et du dédommagement de certains participants, qui ont jusqu’au bout cru que le comice pouvait se tenir aux dates indiquées, se référant à la position gouvernementale, dont de nombreux responsables ont effectué plusieurs descentes, et rassuré que seul quelques petits travaux restaient à faire. Selon des informations recueillies sur place, il sera difficile pour certains éleveurs de garder longtemps leurs spécimens d’animaux, faute d’argent et de quoi les nourrir. J’ai emmené des poussins avec moi que je devais présenter afin qu’on juge de l’efficacité de ma technique d’élevage, maintenant je ne sais pas comment on va faire. Les poussins eux n’attendront pas toute la vie que le comice se tienne avant de grandir, or jusqu’ici, personne ne nous dit clairement comment on va faire, puisqu’on n’a pas toujours les moyens pour mener ce type d’expérience, a affirmé un des éleveurs. Les paysans formulent les mêmes plaintes. Plusieurs d’entre eux se plaignent de ce que leurs productions essentiellement périssables n’attendront pas jusqu’ à la nouvelle date de l’évènement, dont le jour exact n’a pas encore été communiqué.

Ce manque de communication franche du gouvernement fait l’objet de critiques de nombreux observateurs. Ceci est la représentation nette de l’opacité dans le management de l’administration publique au Cameroun, fait savoir Charles Ateba Eyene, auteur d’un livre sur cette question. Aucun membre du gouvernement qui à chaque fois est arrivé à Ebolowa, pour avoir un appercu de l’état d’avancement des travaux, n’a pris la parole pour expliquer les conséquences du report du comice. Certaines analyses émettent une forte hypothèse aujourd’hui selon laquelle, le vrai objectif du comice était finalement de mener une opération purement politique. Dans une intervention dimanche dernier à la radio nationale, un des responsables de l’organisation du comice, faisait savoir que son report n’entrainait pas de conséquences particulières et qu’il devait plutôt être perçu comme la volonté du président de la république de permettre aux organisateurs de parfaire les préparatifs. Aucune date n’a été avancée pour la tenue de l’évènement en janvier. Aucun bilan financier tant public que ceux des participants n’a été présenté. Pour de nombreux experts, la fête du monde rural camerounais d’Ebolowa a déjà échoué, et l’indemnisation des participantes victimes de l’impréparation des organisateurs devrait être désormais à l’ordre du jour.

Qui paiera la facture du comice reporté?

olharfeliz.typepad.com)/n

À LA UNE
Retour en haut