Politique › Institutionnel

Cameroun: Report du procès de l’ex ministre de la Santé Urbain Olanguena Awono au 17 mars

Il est accusé de détournement de deniers publics dans le cadre de l’opération Epervier

L’ancien ministre de la Santé publique doit faire la lumière sur l’utilisation des fonds alloués à la lutte contre le Vih/Sida, la tuberculose et le paludisme, lorsqu’il était encore le patron dudit ministère. Inculpé depuis 2008, son procès est toujours en cours. Selon une information donnée par la presse internationale mardi, 16 février 2010, le procès de Urbain Olanguena Awono, a été une fois de plus reporté au 17 mars prochain, «pour communication réciproque de toutes les listes de témoins entre les parties», selon la présidente du Tribunal de Grande Instance de Yaoundé.

Dans ce procès, l’ex-ministre est accusé avec cinq autres anciens collaborateurs, dont les anciens directeurs des comités nationaux de lutte contre le Sida, tuberculose et paludisme. Ceux-ci sont accusés de tentative de détournement de deniers publics et de complicité de détournement de deniers publics, peut-on lire sur l’acte d’accusation. Ces détournements sont évalués à 600 millions de F CFA.

Rappel
Pour mémoire, Urbain Olanguena Awono, ministre de la Santé publique entre 2001 et 2007 a été interpellé au mois de mars de 2008, dans le cadre de l’opération épervier. Opération de lutte contre le phénomène de corruption qui mine plusieurs secteurs d’activité au Cameroun. De nombreux hauts cadres de l’administration publique et des Directeurs Généraux ont déjà été arrêtés et méditent sur leur sort derrière les barreaux. Cette opération est loin d’être terminée, comme l’a indiqué Issa Tchiroma Bakary, le ministre de la communication, lors de sa récente sortie médiatique à Yaoundé

Urbain Olanguena Awono
wordpress.com)/n
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut
error: Contenu protégé