Opinions › Tribune

Cameroun: réunions publiques pour les vendredis en noir interdites

Par Kah Walla, PrĂ©sidente du Cameroon People’s Party (CPP)

Afin de permettre aux Camerounais qui souhaitent exprimer leur opinion politique sur les services de base au Cameroun (eau, Ă©lectricitĂ©, emploi, etc.) et qui souhaitent dire NON! Ă  la modification clandestine de la Constitution du Cameroun, de se rĂ©unir et se regrouper en toute quiĂ©tude, le CPP, et le parti UNIVERS ont dĂ©posĂ© hier et aujourd’hui (05 avril 2016, ndlr) des dĂ©clarations de manifestations dans les 6 arrondissements du dĂ©partement du Wouri et les 4 arrondissements du dĂ©partement du Mfoundi.

Voici les réactions des autorités administratives à cette heure:

‪Département_Du_Wouri‬
Douala IV – Refus de recevoir la dĂ©claration ! Remarque de l’agent d’accueil «On ne veut pas de cette Kah Walla et de ses choses ici!». Il s’agissait bien d’une dĂ©claration d’un parti politique Ă  exercer ses droits fondamentaux.

13h57 – Mme Kah Walla, prĂ©sidente du CPP reçoit un appel.
«C’est bien la PrĂ©sidente du CPP»
«Oui, Ă  qui ai-je l’honneur?»
« Je suis le Préfet du Wouri»
«Oui M. le Préfet»
«Vous avez dĂ©clarez des manifestations dans plusieurs arrondissements Ă  la mĂŞme heure et votre groupe lĂ  ‘Stand Up For Cameroon’ n’existe pas. Je vous informe que tout ça est interdit!»
«M. le PrĂ©fet, c’est le CPP qui a dĂ©clarĂ© et nous avons l’intention de.CLIC!»
«Allo? Allo? M. le PrĂ©fet? …»
La PrĂ©sidente du CPP envoi un sms au numĂ©ro demandant Ă  la personne de s’identifier formellement et rappelant que toute communication de l’administration vers le CPP doit se faire par Ă©crit.

‪Département_Du_Mfoundi‬
YaoundĂ© I – DĂ©pĂ´t effectuĂ© normalement, mais pas de rĂ©cĂ©pissĂ© livrĂ© tel qu’exigĂ© par la loi.


YaoundĂ© IV – DĂ©pĂ´t effectuĂ© normalement, mais pas de rĂ©cĂ©pissĂ© livrĂ© tel qu’exigĂ© par la loi.
YaoundĂ© V – Refus de recevoir la dĂ©claration. Selon l’agent, le PrĂ©fet a laissĂ© des instructions que c’est lui-mĂŞme qui gère les partis politiques. Il faut alors aller dĂ©poser Ă  la PrĂ©fecture. Ce qui est contraire Ă  la loi. A ce qu’il parait, YaoundĂ© V a reçu une instruction qui n’a pas Ă©tĂ© donnĂ©e Ă  YaoundĂ© I et IV. Pourquoi ?

Face à ces attitudes les partis CPP, MRC, UPC des Fidèles et UNIVERS ont quelques interrogations:
. Que faut-il faire finalement pour tenir une rĂ©union publique en tant que parti politique au Cameroun ? Vous ne dĂ©clarez pas, vous finissez avec l’eau et le gaz lacrymogène puis en cellule. Vous dĂ©clarez, vous ĂŞtes face Ă  une fin de non-recevoir.
. Notre administration est-elle devenue folle? Comment peut-elle de manière aussi flagrante et cavalière transgresser la loi ?
. De quoi ce régime a-t-il si peur ? De ses échecs, ses contradictions et son incapacité totale à satisfaire le moindre besoin de ses citoyens?

Face Ă  l’illĂ©galitĂ© de l’administration camerounaise, les partis CPP, MRC, UPC des Fidèles et UNIVERS informent tous ceux et celles qui sont membres ou qui souhaitent rejoindre l’initiative STAND UP FOR CAMEROON que:

1. Le port du NOIR est absolument essentiel pour le vendredi 8 avril! Personne n’a le droit de vous inquiĂ©ter pour la couleur de vos habits. Portez fièrement votre NOIR et revendiquez le droit de vivre avec de l’eau potable, l’Ă©lectricitĂ©, la santĂ© publique, l’emploi, etc. dans votre pays!

2. En dehors d’une interdiction formelle des autoritĂ©s administratives les rencontres se tiendront telles que prĂ©vues par la loi dans chaque arrondissement de 11h Ă  13h.

[b 3. En dĂ©pit d’une interdiction formelle des autoritĂ©s administratives, nous allons continuer Ă  informer et sensibiliser les citoyens/nes camerounaises sur les principaux enjeux de la vie de la Nation.

4. Nous avons besoin de plus de volontaires et d’adhĂ©rents pour l’initiative STAND UP FOR CAMEROON.


facebook.com/CameroonPeoplesParty)/n

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

A SAVOIR

- Les opinions et analyses présentées dans cette rubrique n'engagent que leurs auteurs et nullement la rédaction de Journalducameroun.com.

- JournalduCameroun.com n'est pas responsable des affirmations qui y sont présentées et se réserve le droit de modifier ou de retirer un article qui diffamerait, insulterait ou contreviendrait au respect des libertés publiques.

Ă€ LA UNE
Retour en haut