Société › Kiosque

Cameroun: Revue de la presse du vendredi 19 août 2011

Au menu cette semaine, la présidentielle, le retour de Paul Biya, le transfert de Samuel Eto’o, et en fait divers, un jeune mort après un tatouage sur son sexe

Présidentielle 2011, on n’en parlera jamais assez parce que le sujet occupe de plus en plus des colonnes dans les publications. Le quotidien Mutations titre: « Présidentielle 2011: Le pouvoir et l’opposition courtisent la Communauté internationale ». Pour le journal: des leaders des deux camps ont engagé depuis peu une campagne en direction des grands décideurs internationaux. Le même journal continue: « Inscriptions par Sms: Transparency International dénonce l’intrusion du Pm». Selon Mutations: la mesure prise par Elections Cameroon (Elecam), sous la dictée du Premier ministre interdisant les inscriptions sur les listes électorales par Sms ne rencontre pas l’assentiment de Transparency International Cameroun (Ti-C.) Dans un communiqué signé, cet organisme indique qu’il remplira sa mission dans le cadre de la présidentielle. Pour le quotidien Le Jour: «Transparency dénonce l’attitude du gouvernement ». Il indique que: Ti-c affirme s’être concerté, conformément à son mandat, avec des membres d’Elecam, parfaitement connus et identifiables, bien avant la pose des banderoles. Il ajoute toujours concernant la présidentielle que: « Sdf: De la concurrence pour John Fru Ndi ». Car: Fobi Nchinda Simon, député du Social Democratic Front (Sdf) à l’Assemblée nationale veut être président de la République du Cameroun. Pour le quotidien La Nouvelle Expression: «Présidentielle 2011: La CSTC pose ses exigences». Selon elle: les problèmes des travailleurs, le cancer du chômage, la faible couverture sociale (10% seulement), la pauvreté, sont entre autres les attentes de la CSTC qui réclame aussi son insertion dans les structures d’organisation et de suivie de la présidentielle. Pour conclure sur ce sujet Mutations pense que « Présidentielle 2011: La paix sociale au centre d’une surenchère».

Le retour du président de la République de sa visite officielle a fait les choux gras dans la presse. Mutations titre alors: « Agenda: Paul Biya regagne Yaoundé ». Il continue:la vie reprend alors son cours normal dans la capitale. Après 29 jours passés hors du pays, le président de la République est ainsi de retour. C’est en effet le 18 juillet dernier que Paul Biya s’est envolé pour l’étranger, en vue d’honorer du 20 au 22 juillet une invitation du président chinois Hu Jintao. La Jour parle plutôt de: « 124 jours à l’étranger». Il s’explique: petites statistiques. Du 03 août 2010 au 16 août 2011, Paul Biya a totalisé 124 jours à l’extérieur. Dans le cadre des visites officielles, trois au total. Au Brésil du 03 au 09 août 2010, en Côte d’Ivoire pour l’investiture d’Alassane Ouattara le 21 mai 2011, et tout récemment en Chine. A l’exception des participations aux sommets. Pour Cameroon Tribune:le Chef de l’Etat regagne le pays dans un contexte politique particulier. L’attente du congrès du RDPC, annoncé avant son départ pour la Chine; la dernière ligne droite pour les inscriptions sur les listes électorales; le début des opérations pour les Camerounais vivant à l’étranger. Toutes ces choses qui dirigent inexorablement les regards vers le calendrier.

Le possible transfert d’Eto’o Fils n’est pas non plus passé inaperçu. Mutations annonce que: «Transfert: Eto’o ne sait pas dans quel club il jouera». Car: annoncé à prix d’or à Anzi Makachkala en Russie, le goleador évoque également l’Angleterre, comme probable destination. Cameroon Tribune annonce que: « Samuel Eto’o dit tout sur son transfert, les Lions Indomptables, la Fécafoot. » Concernant son transfert, le journal dit: sur son possible transfert, c’est ici que Samuel Eto’o brouille les pistes. Annoncé avec insistance au club russe d’Anzhi Makhachkala, qui lui propose entre autres un salaire de 20 millions d’euros (environ 13 milliards de Fcfa, Ndlr), l’attaquant des Nerazzuri a reconnu qu’il ya des discussions avec d’Anzhi Makhachkala. « Rien ne dit que je vais partir, rien ne dit que je vais rester. Les discussions sont en cours. Mais il ya l’Angleterre. Je joue pour vous. S’il ya une opportunité, j’irai là bas. Le mercato va jusqu’à la fin du mois, attendons ». La Nouvelle Expression titre: « Transfert: Samuel Eto’o Fils: Je jouerai à Anzhi. Car:vendredi à Yaoundé, à un membre du gouvernement camerounais, le buteur de l’inter de Milan aurait révélé qu’il jouera cette saison au sein du club russe d’Anzhi Makhachkala. Mutations revient encore en annonçant que: «Transfert: La signature du contrat de Samuel Eto’o retardée». Selon lui: les dirigeants de l’Inter de Milan et d’Anzi Makhachkala peaufinent la transaction financière. Selon le jour de ce vendredi 19 août: Le capitaine des Lions Indomptables devrait bénéficier d’un salaire prodigieux de 20 millions d’euros (environ 13 milliards Fcfa) par an, soit un peu plus d’un milliard de Fcfa par mois. On annonce également qu’un jet privé sera mis à la disposition du Camerounais par le milliardaire russe Suleyman Kerimov, le propriétaire du club, en plus d’une villa de tsar de 900 m carrés à Moscou. Avec une telle rémunération, l’ancien pensionnaire de la Ksa sera le footballeur le mieux payé de la planète. Il est âgé de 30 ans.

Le fait de société est publié cette semaine par La Nouvelle Expression et intitulé: « Fantaisie: Il meurt après un tatouage sur le sexe ». Elle raconte: Sirmin, élève, a rendu l’âme dès son arrivée au Centre hospitalier universitaire (Chu) de Yaoundé. Il avait déjà perdu beaucoup de sang. C’est au quartier Nlongkak à Yaoundé qu’a eu lieu la tragédie. Le garçon a contacté un tatoueur assez expérimenté dans le domaine du tatouage, pour se faire un dessin sur son organe génital, déclare un témoin. Mais ce dernier, jugeant cet acte dangereux, refuse et lui propose une autre partie du corps. Le jeune garçon ne l’entend pas de cette oreille et ne veut en aucun cas changer d’avis. A force de persévérer dans sa recherche et son désir de réaliser son v u, il rencontre un apprenti du quartier qui se propose de faire le travail. Celui-ci ne demande qu’une somme de 5 000 Fcfa pour accomplir la tâche. La somme versée, ils se mettent donc au travail. L’opération terminée, le saignement continu de façon anormale. Sirmin perd beaucoup de sang et finit alors par perdre connaissance. Pris de panique et ne sachant plus que faire, l’apprenti-tatoueur appelle au secours. Quelques habitants du quartier, alertés, se précipitent vers le lieu d’où proviennent les cris et constatent la gravité des faits. Le garçon, inconscient, est conduit rapidement au Centre hospitalier et universitaire de Yaoundé. Mais l’hémorragie a été très forte et Sirmin meurt avant de recevoir les soins nécessaires.

Le Jour, comme de nombreux journaux cette semaine, évoque le transfert de Samuel Eto’o
quotidienlejour.com)/n


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé