Société › Kiosque

Cameroun: Revue de presse du vendredi 22 octobre 2010

Politique, économie, sport, culture, sans oublier les faits de société, les lecteurs ont été servis cette semaine dans les kiosques

«Elecam, Paul Biya signe un décret sous la pression du SDF» titre à sa une du lundi 18 octobre le quotidien privé Mutations. Cette décision du chef de l’Etat a été prise 11 jours après la saisie de la cour suprême par le SDF accusant l’organe en charge des élections de mener des activités illégales. Une illégalité qui selon le quotidien Le Jour, ne devrait plus exister. A la grande une du Jour lundi de cette semaine, on a pu lire: « Les actions prises par Elecam devraient être annulées » Selon Eric Mathias Owona Nguini. Le politologue s’est exprimé à la suite du décret présidentiel du vendredi 16 octobre dernier, qui constate l’effectivité d’Elections Cameroon. Pour Cameroon Tribune, le seul quotidien national bilingue, sa une du lundi dit: « Mise en place d’Elecam, le chef de l’Etat constate. » Et pour sortir de ce sujet, Mutations affirme d’ailleurs qu’ : Une crise est ouverte à Elecam. Des membres du conseil électoral saisissent le chef de l’Etat pour dénoncer l’action du directeur général des élections. Pour citer l’article,le weekend qui s’est achevé aura donc finalement été très riche en actualité sur l’organe en charge de la gestion des élections au Cameroun. Tout est parti d’une correspondance lue sur les ondes d’une station de radio urbaine samedi dernier et qui faisait état d’une lettre adressée au premier ministre par les membres du Conseil électoral. Ceux-ci dénoncent pêle-mêle les actions menées jusqu’ici par le directeur général des élections.

Toujours en politique, Cameroon Tribune écrit à une du mardi 19 octobre, « Inscription sur les listes électorales, le RDPC passe à l’offensive. » pour citer le quotidien : La crème du parti au pouvoir était réunie hier autour du secrétaire général du Comité Central, Réné Emmanuel Sadi. Objectif, réussir la campagne d’inscription sur les listes électorales dans la perspective de la présidentielle de 2011. Sans oublier les « Quatre ambassadeurs à l’honneur » qui sont venus présenter leur lettre de créance au chef de l’Etat ; titre qui a ouvert la parution du Mercredi 20 octobre. L’hebdomadaire paraissant le mercredi Repères, a mené une enquête sur le « Renouveau: Lles infortunes des ministre-éclairs.» Parfois sortis de nulle part,ils sont devenus membres du gouvernement, avant de retourner juste après un flirt avec le pouvoir, dans les abysses de l’anonymat ou de la disgrâce.

En économie, les actions du gouvernement pour relancer ou booster certains secteurs porteurs étaient au menu. La Nouvelle Expression écrit dans la parution du jeudi 21 octobre : Stratégie de la croissance et de l’emploi : Le gouvernement à la recherche de l’onction du secteur privé. Pour le journal de Séverin Tchounkeu: Le ministre de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du territoire (Minepat) s’est concerté le mercredi 20 octobre 2010, à Douala, avec les opérateurs économiques du pays. L’action s’est déroulée à l’immeuble siège du Gicam, en présence de la quasi-totalité des acteurs majeurs de l’économie du pays. En l’occurrence, le Gicam, la Chambre de commerce, Syndustricam, Mecam, Asac, Apecam, les syndicats maritimes, et les directeurs généraux des grandes entreprises du pays. Louis Paul Motaze espère, à travers cette sorte des états généraux de l’économie, convaincre le secteur privé à s’approprier des grands projets de développement arrêtés par le gouvernement dans son Document pour la croissance et l’emploi (Dsce). Quant à Cameroon Tribune : Trois banques pour trouver deux cent milliards au gouvernement camerounais. En effet, écrit le journal, le gouvernement et un consortium de trois banques en activité au Cameroun viennent de passer un accord de financement qui va permettre dans une trentaine de jours à l’Etat du Cameroun d’avoir des éléments nécessaires pour aller à la recherche des financements. Ledit accord conclu vendredi dernier dans les locaux du ministère des Finances était paraphé coté gouvernement par Essimi Menye, ministre des Finances, assisté de Pierre Titi, ministre délégué auprès du Minfi, côté Afriland First Bank par son directeur général Alamine Ousmane Mey. La Citi Bank était représentée par Asif Zaidi, son directeur général tandis que la Société générale de banque du Cameroun était représentée par Alexandre Maymat, son directeur général. Dans la page économie du 20 octobre de Mutations, on a pu lire Infrastructures 22 milliards pour densifier le réseau électrique. L’article révèle que: L’accord de prêt a été signé entre le Cameroun et la Banque africaine de développement le 15 octobre dernier à Tunis. Les fonds serviront au financement partiel du projet de renforcement et d’extension des réseaux de transport et de distribution d’électricité au Cameroun. Le Jour quant à lui a voulu mettre en exergue l’action de la direction générale des Impôts. Selon lui: La direction générale des Impôts vire 255 agents. Ils ont été renvoyés de la direction générale des Impôts (Dgi), suite à une note de service du 06 octobre 2010, portant libération de certains agents d’appui.
En sport, aucune parution nationale n’a manqué l’actualité sur le sélectionneur des Lions Indomptables de football Javier Clemente. Pour Le Jour: Il a été reproché au technicien espagnol de ne pas avoir produit de plan de travail depuis qu’il a pris fonction à la tête des Lions. L’une des résolutions a été que Javier Clemente produise un plan de travail sur 12 mois, qu’il devra soumettre à la Fédération camerounaise de football (Fécafoot). Il est aussi reproché à Clemente de ne pas beaucoup communiquer avec la direction technique nationale, d’où le rappel à l’ordre de Michel Zoah allant dans le sens de l’amélioration de la collaboration. Une séance de travail est d’ailleurs programmée à cet effet entre Javier Clemente et les membres de la direction technique nationale. Pour Mutations : Michel Zoah, qui présidait la concertation, aurait surtout mis le sélectionneur national face à ses responsabilités, en lui demandant de tenir ses engagements. Quand à La Nouvelle Expression, il s’agit de la colère de Michel Zoa. car, Un match nul met en exergue une probable élimination pour la Can 2012.

Côté culture, l’actualité a été les obsèques officielles du patriarche de la guitare et de l’assiko Jean Bikoko Aladin. Et c’est à titre posthume qu’il a été décoré par le ministre de la Culture, ont rapporté tous les quotidiens nationaux. Et puisqu’au Cameroun il ne se passe pas une semaine sans fait de société, celui-ci a été publié par Le Jour : Intoxiqué après avoir mangé de la viande de chien. Voici l’histoire: Justin F, 32 ans, a été interné à l’hôpital de Djoungolo, dimanche 19 septembre, des suites d’une intoxication alimentaire. Ce jour là, dans l’après midi, Justin s’est retrouvé chez Anatole pour partager avec lui de la viande de chien au quartier Melen à Yaoundé. Après leur copieux repas, il s’allonge sur le fauteuil pour digérer. Quelques minutes après, Justin est victime de ballonnements et de mal de ventre. Son ami Paul, assis à coté de lui, le transporte en criant à l’hôpital. Selon Louisette, son épouse, Justin mangeait pour la première fois de la viande de chien.


Journalducameroun.com)/n
À LA UNE
Retour en haut