Sport › Football

Cameroun: Richard Towa, « l’équipe nationale a besoin de discipline »

Actuellement en vacances au Cameroun, l’entraîneur du KFC Uerdingen 05 en Allemagne, parle des lions indomptables.

Qu’est ce qui vous amène au pays?
Nous sommes en vacances depuis le 23 mai dernier, je viens donc visiter la famille, rencontrer les amis qu’on n’a pas vus il y a longtemps. Ça fait vraiment plaisir d’être là.

Vous avez sans doute suivi de près la dernière sortie des lions indomptables. Ils ont été battus en match amical à Abidjan par la Côte d’ivoire 1 but contre 2. Le Cameroun qui sort d’un match nul avec le Maroc en éliminatoires Can et mondial 2010, avec cette défaite, faut-il craindre la pire pour la suite?
Tous les camerounais sont inquiets par rapport à la forme des lions, j’ai vu tous les trois matchs du Cameroun, contre le Togo, le Maroc et la Côte d’ivoire. Je constate qu’il y a une nette amélioration par rapport aux précédents matches. Contre le Togo, ce n’était vraiment pas bien, contre le Maroc, le staff technique a essayé d’injecter certains nouveaux joueurs, cela n’a pas été tout à fait ça. On voit également dans cette équipe nationale, qu’il y a un manque de cohésion. Face à la côte d’ivoire, même si sur papier, on parle d’un match amical, c’est un match qui s’est joué, le ballon a circulé, les ivoiriens ont démontré une fois de plus qu’ils ont une structure, et tous leurs buts marqués, étaient des buts classiques. Le but camerounais vient sur coup de pied arrêté, ce n’est que de cette manière qu’on pouvait marquer, et pas vraiment au cours d’une animation offensive.

5 nouveaux joueurs ont été injectés au cours de cette rencontre. Que pensez justement de ce choix qui tarde à porter réellement ses fruits?
C’est un problème de temps, ces nouveaux joueurs ont besoin d’être intégrés, quitte à eux de s’intégrer aussi, car c’est important dans le football que le joueur lui-même cherche à s’intégrer. Cela n’a pas été facile pour eux, même pour l’encadrement technique, le temps est trop court pour cela. Mais, j’ai la ferme conviction qu’avec un bon travail de base, une bonne structure, un bon planning, une bonne préparation comme c’est toujours le cas dans les grandes équipes, les automatismes vont se mettre en place.

Mais justement, est ce que le Cameroun a le temps de mettre tout cela en place compte tenu des défis actuels?
C’est à nous de leur donner du temps. Le ministère des sports et la fédération doivent leur donner du temps de pouvoir travailler tranquillement, de former une vraie équipe, tester certains joueurs dans les matchs amicaux, pendant des stages bloqués… Déjà, ça tombe bien que le match contre le Gabon ait été renvoyé au 05 septembre prochain. Le staff technique aura un peu le temps de voir dans quelle mesure mettre l’accent sur certains aspects, surtout dans la cohésion, car c’est ça qui manque à cette équipe, par ce que le Cameroun a des joueurs très forts individuellement.

Le 15 juin 2009, le journal Le jeune enquêteur a publié une enquête selon laquelle nombreux sont les camerounais qui estiment que Samuel Eto’o fils doit quitter l’équipe nationale. Qu’en pense-vous d’un tel sondage?
Je ne veux pas rentrer dans cette polémique. Je suis entraîneur professionnel à la fédération allemande de football, et dans le football, il y a toujours une hiérarchie. Une hiérarchie qui passe tout d’abord par l’entraîneur qui doit avoir une personnalité, respecter ses joueurs qui doivent également le respecter. Il y aussi des joueurs clés dans l’équipe, qui ont un très grand rôle à jouer auprès de l’entraîneur, mais ces joueurs ne doivent pas utiliser cela pour mépriser les autres. C’est au staff technique de mettre chaque joueur à sa place. Quand j’apprends qu’un joueur a un rôle à jouer dans le classement, moi, ça me surprend. Je crois que c’est un peu exagéré de dire qu’il y a un groupe qui gère l’équipe nationale, le staff technique doit pouvoir frapper la main sur la table. Et si on constate qu’un joueur joue les troubles fêtes, il faut faire sans lui. Et cette équipe du Cameroun a besoin de discipline. Le code 984 est vraiment inadmissible, il va falloir agir très rapidement afin que les choses reviennent sur la bonne voie.

Quel est justement le regard des camerounais de la diaspora sur la situation actuelle des lions?
Nous nous posons des questions chaque jour, il y a eu aussi des phases qui n’ont pas marché en Allemagne comme pour le Cameroun. Avec mes amis entraîneurs allemands, on se réuni tous les 6 mois pour discuter de tout cela. C’est à nous de gérer la situation.

Un mot sur votre club pour terminer?
L’objectif pour nous était de monter directement en 1ére division, mais on ne l’a pas atteint. En début de championnat, on a gagné 6 matches de suite et 13 buts marqués contre 2 encaissés, mais j’ai perdu mes 2 gardiens, on a fini 9e. L’objectif sera le même l’année prochaine, et à partir du 1er juillet, je vais travailler à Cologne.

Richard Towa
www.alemannia-aachen.de)/n
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut