› Société

Cameroun : risque d’inondations dans le Littoral et de pluies intenses jusqu’au 10 septembre 2020

Des riverains bloqués au lieu-dit Carrefour Cité des Palmiers à Douala suite à des inondations. (photo d'archives)

Comparé au niveau de température 21 au 30 août 2020, l’Observatoire national sur les changements climatiques (ONACC) alerte sur un risque élevé d’enregistrer plus de cas d’inondations, de glissement et d’éboulement de terrain, suite à la saturation des sols dans la Région du Littoral notamment.

Le scénario des inondations de Douala, Nkongsamba et Edéa entre le 21 au 30 août 2020 pourrait se reproduire. Les prévisions de l’ONACC  contenues dans leur bulletin N0 55 annoncent des pluies plus intenses entre le 1er et le 10 septembre.  « Une attention particulière devra être portée sur certaines localités, qui présentent une très forte probabilité d’enregistrer une augmentation des températures maximales moyennes, par rapport à leurs moyennes historiques enregistrées à la même période de 1979 à 2018 », prévient l’ONACC.

Dans la région du Centre il s’agit de : Nkoteng, Yoko, Monatélé, Akonolinga, Mbandjock, Mbalmayo, Nanga Eboko, Ngoro, Yaoundé, Obala et Bafia. Dans la région du Littoral il s’agit des villes de : Melong, Loum et Mouanko.

L’Observatoire national sur les changements climatiques recommande aux acteurs du secteur de l’agriculture de notamment poursuivre la préparation des champs, procéder au semis des cultures de la deuxième campagne et à entretenir les cultures dans les différentes zones agro-écologiques selon le calendrier agricole 2020 proposé par l’ONACC pour la saison agricole en cours.

Pour le secteur de l’élevage, l’ONACC recommande de continuer d’organiser les campagnes de vaccination du gros, du petit bétail et de la volaille pour prévenir les épizooties, dans les cinq zones agro-écologiques.


À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé