CultureCulture › Arts visuels

Cameroun: Sa Majesté Ruben Essombey parle les journées des communautés de Sodiko

Il a donné une conférence de presse jeudi, 29 octobre 2009 à Douala

Ce qui nous qualifie en tant que communauté, c’est la diversité des origines ethniques et le brassage harmonieux de cette pluralité. Nous sommes fiers et nous devons le manifester, selon Sa Majesté Ruben Ness Essombey, chef traditionnel de Sodiko, à Bonabéri située dans l’arrondissement de Douala IV. C’est pour célébrer cette diversité et rapprocher davantage les populations de ce vaste village chargé d’histoire, que le chef actuel de Sodiko, juriste de formation, organise du 14 au 21 novembre 2009, la première édition des journées des communautés de Sodiko. Un concept qui se veut être une plate forme d’échange, d’une réelle acceptation des uns et des autres, afin de concrétiser la nouvelle vision de la chefferie traditionnelle de Sodiko, qui entend se positionner comme l’ancre de la modernité. Ces motivations et le chronogramme d’activités de ces journées des communautés de Sodiko, ont été présentés jeudi, 29 octobre 2009 dans la soirée, au cours de la conférence de presse à Bonabéri. Pour l’occasion, S.M Essombey qui était entouré des deux autres chefs traditionnels ainsi que de l’historien Valère Epée, a insisté sur le fait que l’on doit garder à l’esprit, que la manifestation du mois de novembre, a pour but de regrouper toutes les communautés, « prises ici comme des régions ». En clair, les chefs traditionnels viendront non seulement à la rencontre de leurs ressortissants, mais devront aussi côtoyer les membres des autres communautés. A cet effet, les chefs des dix régions du pays attendues à ces journées, devront par exemple présenter leurs spécialités dans divers domaines : la cuisine, le style vestimentaire, les styles et groupes de danse, . Nul besoin de souligner que, la chefferie joue un grand rôle dans le développement d’un pays, « d’où la présence à ces journées des différents chefs traditionnels », précise S.M Essombey. Face aux chefs des différents blocs de Sodiko ainsi qu’aux journalistes présents dans la salle, il confirme par exemple, que 7 chefs traditionnels de la région du nord-ouest par exemple, ont déjà donné leur accord, mais refuse pour le moment de révéler leurs identités.

Au programme
Plusieurs activités sont prévues lors de cette première édition des journées des communautés de Sodiko, qui démarrent le samedi, 14 novembre 2009 à Sodiko urbain, par un assainissement des différents points du village. Suivront les consultations multisectorielles gratuites sur plusieurs plans : médical, juridique, foncières… Des activités qui vont se poursuivre le lendemain, 15 novembre, ajouté à la sensibilisation de la population à l’école publique de Sodiko, sur la pandémie du sida, en passant par la distribution des moustiquaires, produits pour eau potable, aux populations. L’évènement sera ensuite interrompu du lundi, 16 novembre à mercredi, 18 novembre « car les gens sont occupés », selon le chef. Les activités vont reprendre le jeudi, 19 novembre. Les chefs traditionnels invités, sont attendus vendredi, 20 novembre 2009 et vont assister aux danses culturelles, afin de se retrouver à huis clos pour discuter en tête-à-tête.
L’évènement s’achève le samedi, 21 novembre par la célébration de la diversité via un grand concert de musique populaire.

Sa Majesté Ruben Essombey
Journalducameroun.com)/n
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut