Société › Société

Cameroun: Salon africain du mariage, coup d’essai loin d’un coup de maître!

L’évènement achevé ce week-end, les organisateurs restent optimistes malgré plusieurs difficultés rencontrées

Il devait pourtant s’achever depuis le 28 novembre dernier, mais c’est finalement ce dimanche 13 décembre 2009 que la première édition du Weddin’Art, le salon africain du mariage, de la réception et de la décoration est entré en gare. Une édition qui aura été celle de toutes les difficultés, à commencer par le plan organisationnel. D’ailleurs le comité d’organisation regrette et rejette la faute à une grande entreprise de la place qui était supposée assurer le sponsoring officiel de l’évènement à hauteur de 10 millions de Fcfa, mais qui aurait désisté à quelques jours de l’ouverture de l’évènement. Raison annoncée, celle-ci aurait eu vent de ce que l’évènement ne se tiendrait plus. C’est donc le premier défi auquel il fallait faire face affirme la promotrice Béatrice Lottin Same. Ajouté à cela le manque de communication autour de l’évènement faute de moyens selon les organisateurs. Conséquence, pas grand monde à la place du gouvernement à Bonanjo, site gracieusement offert par la Communauté Urbaine de Douala et qui abritait le salon.

Sur les 75 exposants attendus, 30 ont effectivement répondu présents et exposé pendant trois semaines, au lieu d’une seule comme prévu au départ, leur savoir faire dans différents domaines, notamment la coiffure, la restauration, la haute couture, l’esthétique, le cosmétique, le reportage photo-vidéo, etc. Les quelques exposants rencontrés sur le site dressent un bilan général moyen pour une première édition, et espèrent que les vides observés cette année seront comblés dès la prochaine édition.

mariée

Journalducameroun.com)/n

Le comité d’organisation se veut d’ailleurs très rassurant quant à cette prochaine édition, elle aura bel et bien lieu à cette même période l’année prochaine clame Luc Traver Edouke, responsable de la communication. Pour la promotrice, le Weddin’Art 2009, loin d’être un coup de maître, aura été une riche expérience, une belle occasion de d’apprendre et de comprendre les réalités de l’évènementiel: cela nous a permis de nouer des relations, les contacts très intéressants avoue-t-elle, annonçant que des réservations ont déjà été faites pour la prochaine édition, notamment de la part des délégations ivoiriennes et sénégalaises.

Au finish, bilan satisfaisant pour Béatrice Lottin Same, pour qui le rêve est devenu réalité. Malgré les difficultés, je reste confiante et très optimiste pour l’avenir. C’est donc dans une ambiance bon enfant, marquée par un défilé de mode, des prestations d’artistes musiciens et un déjeuner récréatif en présence de quelques autorités de la ville, que le rendez-vous a été pris ce dimanche 13 décembre 2009, pour novembre 2010.

La promotrice du salon du mariage Weddin’Art Béatrice Lottin Same

Journalducameroun.com)/n

À LA UNE
Retour en haut