› Economie

Cameroun : se dirige-t-on vers une flambée générale des prix des produits alimentaires ?

Marché de vivres (c) Droits réservés
L’alerte avait été donnée par l’Institut national de la statistique, et le Groupement des importateurs. A présent c’est au tour du ministre du Commerce de s’inquiéter entre autres la hausse vertigineuse des prix des produits alimentaires.

Durant les trois premiers mois de l’année 2021,  l’indice des prix à la consommation finale des ménages est passé de 0,1 à 0,2% dans la ville de Douala, la capitale économique camerounaise. Révélation de l’Institut national de la statistique (INS).

Dans presque tous les marchés du pays, les consommateurs constatent une hausse des prix. Par exemple, le kilogramme de viande est passé de 2500 à 2800 FCFA, l’alvéole d’œuf de 2000 à 2400 FCFA. S’agissant particulièrement du riz, denrée très prisée dans les ménages, et dont la quantité disponible est de 200 000 tonnes, pour une consommation mensuelle de 47 000 tonnes, le Groupement des importateurs du riz du Cameroun (Girc) évoquait en juin dernier, le risque d’augmentation des prix. En raison notamment de la pandémie à coronavirus ayant rendu cette denrée rare à l’international et élevé son coût d’achat.

L’alerte du GIRC avait surpris le ministre du Commerce qui rassurait que les choses ne changeront pas. Sauf que deux mois plus tard, Luc Magloire Mbarga Atangana se rend à l’évidence.  Dans une lettre qu’il a adressée le 2 Septembre 2021  à la Directrice générale Ngozi Okonjo-Iweala, le ministre dit redouter une « déflagration sociale ». Il constate un renchérissement des cours des matières premières, une hausse vertigineuse des prix des produits alimentaires et l’explosion du cout du fret maritime.

 Inquiet, le membre du gouvernement propose à la Directrice générale de l’OMC de prendre des mesures en synergie avec le FMI, la Banque Mondiale ou le G20 pour contrecarrer les effets dévastateurs de ce cataclysme qui se dessine.


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé