Politique › Sécurité

Cameroun : selon la RCA un groupe armé prépare la déstabilisation du pouvoir de Yaoundé

Le président Paul Biya et son homologue de RCA Faustin Archange Touadera

Les autorités de la République centrafricaine ont informé ceux du  Cameroun qu’un groupe armé dénommé Mouvement de Libération du Cameroun (MLC), basé à la frontière prépare de renverser le régime de Paul Biya.

Le MLC, nouvelle menace pour le pouvoir de Yaoundé. Dans une correspondance du ministre des Relations extérieures (Minrex) envoyée le 3 décembre dernier au patron de la Direction générale de la recherche extérieure (DGRE),  il est dit que ce groupe créé à la frontière avec la RCA a pour objectif de « commettre des exactions sur les populations camerounaises et de combattre le régime de Yaoundé ».

Le Minrex, Lejeune Mbella, dit voir été mis au courant de cette affaire par le Chargé d’Affaires du Cameroun à Bangui qui a été reçu en audience par le Premier ministre centrafricain, à I ‘initiative de ce dernier qui l’a informé de la création du MLC dans la zone frontalière. Le groupe armé serait dirigé par un certain « Général Fafour », présenté comme un ancien élément du Mouvement Siriri et transfuge du groupe armé les 3R : Retour, Réclamation et Réhabilitation

Le ministre des Relations extérieures instruit à cet effet le patron de la DGRE de mener des investigations sur ce groupe.

La frontière du Cameroun et la RCA est réputée instable depuis quelques années. En raison de l’apparition permanente des groupes armés venant notamment de la République centrafricaine empêtrée dans une crise sécuritaire. Celle-ci s’est exacerbée en 2013 par la rébellion de l’ex-Séléka qui a chassé le président François Bozize du pouvoir.


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé