Société › Education

Cameroun : sept faux agents d’Express Union interpellés dans quatre lycées à Yaoundé

7 faux agents d’Express Union interpellés
Lycée technique Charles Atangana (DR)

Les présumés arnaqueurs utilisent le nom de l’entreprise pour extorquer de l’argent aux parents et élèves dans des établissements scolaires.

Sept individus sont entre les mains de la police judiciaire depuis le 5 octobre 2022 dans la cité capitale. Ils sont accusés de percevoir indument de l’argent destinés aux frais  exigibles, frais d’examens et concours auprès des parents et des élèves. Pour commettre leurs forfaits, ils rodent autour des lycées, arborant des uniformes portant la marque Express Union. C’est l’un des six opérateurs retenus par le ministère des Enseignements secondaires pour le paiement électrique des frais exigibles. Mais mal leur en pris.

Dans une correspondance adressée au ministre des Enseignements secondaires, la direction générale de Express Union signale la forfaiture. « Nous sommes victime d’une usurpation de notre label par des individus mal intentionnés qui ont  confectionné des chasubles semblables aux nôtres, qui rôdent autour des lycées et procèdent aux encaissements des contributions exigibles auprès des élèves et parents », écrit l’entreprise.

L’opérateur informe par ailleurs que c’est depuis le 29 septembre dernier que le fait est connu. Lors d’une descente sur le terrain, les éléments de la division régionale de la police  judiciaire du Centre ont fait  la découverte. Ils ont procédé aux premières interpellations de  sept individus dans les lycées de Ngoa-Ekelle, Nkoldom, Ekounou, lycées technique Charles Atangana. Selon Express-union, les interpellations se poursuivent. Une enquête est  aussi en cours.

Depuis quelques années, le ministère des Enseignements secondaires a lancé le paiement électronique des frais exigibles. Pour l’année 2022-2023 en cours, Pauline Nalova Lyonga a ouvert  ces transactions le mercredi 17 août 2022 par un communiqué signé la veille. Ces opérations se font auprès de Campost, MTN,Orange,Express Union, Ecobank Cameroun et Afriland First Bank. Les parents, élèves et responsables d’établissements  scolaires doivent redoubler de prudence et de vigilance. Avant d’initier une quelconque transaction, s’assurer que l’agent est mandaté, ou encore éviter simplement la facilité en se rendant dans une agence de l’opérateur.


À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé