› Politique

Simon Munzu explique les raisons de son retrait de l’organisation de la conférence anglophone

L’ancien secrétaire général adjoint de l’Onu a expliqué les raisons de son retrait du comité d’organisation de ladite conférence. Il s’agit d’une volonté de mettre fin aux réticences de quelques uns.

Simon Munzu ne participe plus à l’organisation de la troisième conférence générale des anglophones. Il pourrait éventuellement y assister en tant que membre de la communauté anglophone du Cameroun, avait expliqué le cardinal Christian Tumi en fin de semaine dernière.

L’ancien secrétaire général de l’Onu est revenu ce vendredi sur les raisons de son retrait.  » ce qui a motivé mon départ c’est le fait que des leaders séparatistes aient dit au cardinal que leur hostilité se fonde sur ma présence au sein de ce comité. Je pense que ma démission devrait plutôt ouvrir les boulevards à la tenue de la conférence dans la mesure où les séparatistes perdront leur premier prétexte d’opposition à cette conférence ».

A lire : Conférence des anglophones : « Je suis surpris par ceux qui sont réticents à cette conférence » (Maurice Kamto)

Il n’est pas possible de dire ce qui oppose les sécessionnistes à Simon Munzu. Ceux-ci l’auraient menacé de mort. Il est toutefois certain que leur opposition à la tenue du conclave des anglophones n’est pas récente.

Dès l’annonce de a conférence anglophone, en juillet dernier, certains ressortissants du Nord-Ouest et du Sud-Ouest se sont opposés à la tenue de cet évènement dans les frontières nationales. Pour eux, il devrait se tenir à l’étranger pour que les anglophones de la diaspora puissent prendre part aux assises.

 

À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut