Société › Kiosque

Cameroun: Sommaire du N°101 d’Emergence en kiosque

L’éditorial est intitulé «Paul Biya : la preuve qu’il est un président déconnecté»

Dans l’éditorial du N°101 intitulé : «Paul Biya : la preuve qu’il est un président déconnecté », Magnus Biaga analyse le fait que le chef de l’Etat se déplace rarement en région. Le prétexte de son analyse, est le récent déplacement à Nyabizan où il est allé poser la première pierre pour la construction du barrage hydroélectrique de Memve’ele. Paul Biya s’est de tout temps contenté de rester cantonné à Yaoundé ne connaissant des réalités du Cameroun profond, que ce que lui en disent des collaborateurs pas toujours bien intentionnés. Pour lui, voilà l’une des raisons de la mal gouvernance au Cameroun. A lire en Page 2.

L’ACTU s’intéresse à la tenue des travaux de XVIème session de la commission consultative du travail qui se sont tenus du 20 au 22 juin derniers, sous la présidence de Grégoire Owona, ministre du travail et de la sécurité sociale. Les résolutions des travaux ont globalement relevé la nécessité pour le Cameroun d’arrimer les contenus de ses textes réglementaires en la matière, à la modernité. Ainsi, à cette occasion, Grégoire Owona a révélé que dans les prochaines semaines, le gouvernement va associer les confédérations syndicales à la préparation d’une proposition de loi en ce sens. A lire en page 3.

En ECONOMIE, notre reporter rapporte que dans le Sud-Ouest, Herakles Farm une firme américaine qui investi dans le palmier à huile se livre à des spoliations de terres au détriment des populations riveraines. Par ailleurs, ses exploitations de palmier à huile constituent une grave menace à la préservation de l’environnement que dénonce de nombreuses Ong qui indexent par ailleurs la complaisance et le silence du gouvernement. A lire en page 4.

EN POLITIQUE, le journal analyse le phénomène des remerciements à l’endroit du chef de l’Etat par les élites politiques nationales comme l’objet d’un marchandage politique, n’ayant pour seule visée : celle de recevoir en guise de récompenses des nominations à des postes de responsabilité. Dans une interview, le Dr Mathias Eric Owona Nguini, apporte un éclairage à ce phénomène qui pour lui a une cause : le défaut d’une culture politique conséquente chez les citoyens. Une autre analyse intitulée « Issa Tchiroma : le début de la fin », revient sur les derniers développements de l’affaire du crash du Boeing de la Camair en 1995. Maintenant qu’on sait que le chef de l’Etat a fait transmettre la suite de ce dossier au Garde des Sceaux, on peut penser que ce fait inaugure de sales temps pour l’actuel Mincom, dont les preuves présumées de son implication dans les détournements qui sont évoqués ont été étalées dans la presse la semaine dernière. A lire absolument en Pp 5-7.

En SOCIETE notre correspondant rapporte qu’à Kribi, un projet d’installations des forages d’eau dans certains villages du département divisent les populations entre les villages qui ont d’ores et déjà été dotées en adductions d’eau et ceux qui en réclament. Le projet d’installation d’une vingtaine de forages par la Cotco se heurte à des dissensions entre les chefs de villages où l’arbitrage des autorités administratives est attendu. A lire en page 9.
En SPORT, le journal parle de la toute récente qualification des lionnes indomptables pour le tournoi des Jeux olympiques de Londres. Il rapporte que leur préparation en vue de ce tournoi se déroule dans la sérénité, malgré des difficultés liées à l’acquisition des équipements d’entrainement et de compétition. Une interview du Colonel Hamad Kalkaba Malboum, président du Comité national olympique nous révèle que des jeux olympiques, le Cameroun nourrit l’espoir d’engranger au moins deux médailles d’or. A lire en page 11.

Retrouvez vos rubriques habituelles : BAROMETRE (point sur les personnalités en hausse et en baisse au Cameroun). IMAGE DE LA SEMAINE (Une vue d’un embouteillage au Carrefour Ndokoti à Douala)

Emergence N°101
Emergence)/n



À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Retour en haut
error: Contenu protégé