Société › Kiosque

Cameroun: Sommaire du N°103 d’Emergence en kiosque

Une analyse intitulée «Paul Biya: questions autour de sa solitude», fait le constat que le président Paul Biya est un homme seul, à plus d’un titre

Dans l’éditorial du N°103 intitulé : «Le Cameroun ne sera pas un pays émergent sans une presse libre mais crédible et forte», Magnus Biaga revient sur le débat portant sur les dérives de la presse au Cameroun. En prenant pour prétexte la récente déclaration de Laurent Esso, Garde des sceaux devant la représentation nationale, qui s’indignait du fait que cette profession soit ouverte à n’importe qui, l’éditorialiste indexe principalement la responsabilité du gouvernement. Par une architecture de textes réglementaires vieillotte et l’ouverture de la profession à des aventuriers de tout bord, l’Etat a contribué à paupériser la presse, au moment où elle est appelée à jouer un rôle de premier plan, eu égard aux échéances qui interpellent le pays. A lire en Page 2.

L’ACTU s’intéresse aux récentes nominations des recteurs à la tête de certaines universités d’Etat, notamment Yaoundé I, II, Douala et Buéa. Le limogeage des Pr Jean Tabi Manga et Bruno Bekolo Ebe, sonne comme la sanction de deux gestionnaires dont la gestion était de plus en plus décriée. Le journal rapporte également la signature de conventions de prêts entre l »Etat du Cameroun et quatre bailleurs de fonds pour la construction des infrastructures au Cameroun pour un montant global de 281 milliards. A cet effet, un prêt de 241 milliards de francs accordé par Eximbank China, vient financer les travaux de la 1ère phase de la construction de l’autoroute Yaoundé-Doualla. A lire en page 3.

En ECONOMIE, le journal revient sur l’annonce du démarrage imminent des travaux de construction de l’autoroute Yaoundé-Douala, pour remarquer que de nombreux points d’ombre, entourent encore sa mise en uvre, notamment son tracé et d’autres spécifications techniques de l’ouvrage. A lire en page 4.

EN POLITIQUE, dans un article intitulé « Tribunal criminel spécial : vers us système judiciaire d’exception » le journal interroge le risque que certaines dispositions définissant le fonctionnement de cette juridiction soient un danger pour la démocratie et les libertés individuelles. Une autre analyse intitulée « Paul Biya : questions autour de sa solitude », fait le constat que le président Paul Biya est un homme seul, à plus d’un titre. Tout d’abord, il est notable que son épouse n’est pas à ses côtés depuis des mois, ensuite, on remarque qu’il reste très peu d’amis à Paul Biya, par ces temps même où il st attaqué de toutes parts. A lire absolument en Pp 5-7.

En SOCIETE, le journal s’intéresse au petit nombre d’appels à candidatures rendus publics par les entreprises et organisme publics, en dépit des recommandations d’une circulation du ministre en charge de l’emploi en ce sens. L’analyse de la rédaction est que bon nombre de ces structures continuent de recruter parfois en catimini. A lire en page 10.

Emergence N°103



À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Retour en haut
error: Contenu protégé