Société › Kiosque

Cameroun: Sommaire du N°137 d’Emergence en kiosque

En Politique, votre journal s’appesantit sur les rapports entre les présidents Biya et Hollande et dans l’Editorial, ce sont les évènements qui ont cours en RCA qui attirent l’attention

Dans l’Editorial que signe le directeur de publication Magnus Biaga, ce sont les évènements qui ont cours en République centrafricaine qui attirent l’attention. L’intervention de la France pour soi-disant protéger ses ressortissants dans ce pays inquiète : « Appel à la vigilance : La France annexe au nom de la protection de ses ressortissants », remarque l’éditorialiste. Les quelques 300 militaires français qui ont quitté Libreville, au Gabon, pour assurer la protection des ressortissants français à Bangui, ont joué la carte de la passivité. Cependant, tandis qu’on veut nous faire croire à cette passivité, il est à noter que la France est en train de renforcer ses troupes à Bangui. Elle augmente progressivement sa présence militaire dans notre sous-région. A lire absolument en page 2.

En Politique, votre journal s’appesantit sur les rapports entre les présidents Biya et Hollande : « Voici comment Hollande tient Biya ». Ingérence, pression judiciaire, affinité avec un prisonnier, la France tire tous azimuts sur le président camerounais. Etant entendu que sa légitimité lui vient de l’hexagone, l’homme fort d’Etoudi sait que la crainte de la France est le commencement de la sagesse. C’est pourquoi, parce qu’il a toujours voulu mourir au pouvoir, il est prêt à subir toutes les humiliations que lui inflige la France sans broncher. A lire absolument en pages 5, 6 et 7.

En Politique toujours, le dernier voyage effectué par le chef de l’Etat camerounais en Turquie retient l’attention. Dans sa délégation officielle, on constate que l’« Ecam est encore absente de la suite présidentielle ». Pour une deuxième sortie consécutive du chef de l’Etat en vue de l’attrait des investisseurs étrangers, le mouvement patronal Ecam a été le grand absent de la délégation alors que ses pairs y ont pris part comme d’habitude. Protais Ayangma, son président, semble être le problème. A lire absolument en page 8.

En Economie, s’agissant de l’incitation aux investissements, Emergence se demande : « Le gouvernement peut-il réussir aujourd’hui ? » En effet, le président et son gouvernement montrent des signes extérieurs d’intérêt pour le secteur privé, mais dans le fond, les indicateurs montrent une avancée à pas de tortue. A lire en page 4. En Société, votre hebdomadaire s’intéresse à la succession dans les mariages polygamiques, et se demande surtout s’il peut être possible pour un père de désigner son successeur de son vivant. A lire en page 9. Ne manquez surtout pas la traditionnelle Chronique politique de Patrice Nganang, cette semaine sur « L’autorité morale ». A lire en page 8.

Emergence en kiosque
Emergence)/n
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut