Société › Kiosque

Cameroun: Sommaire du N°142 d’Emergence en kiosque

En Politique, ne manquez surtout pas « Les secrets de Biya mis à nu » et en société, votre journal fait une incursion dans le concept français du mariage pour tous

L’Editorial que signe le directeur de publication Magnus Biaga pose : « En finir avec la violation des droits de l’homme » D’abord, il est question de rappeler que le journal Emergence s’inscrit dans une logique de construction, étant entendu que la presse doit demeurer aux côtés des plus faibles. Dans cette optique, ce que les défenseurs de la torture et autres dérives oublient, c’est que ce qui est arrivé par exemple, à Richard Djimeli, cet étudiant enlevé et torturé, peut leur arriver à eux-mêmes. Marafa Hamidou Yaya, Ephraïm Inoni dès les premiers jours de l’opération épervier se sont crus intouchables. Ils ont vite déchanté. Nous ne devons nullement baisser les bras face au pilonnage exacerbé des droits de l’homme. A lire absolument en page 2. En Politique, ne manquez surtout pas « Les secrets de Biya mis à nu » dans une perspective de conservation du pouvoir. La présidence de Paul Biya depuis son accession au pouvoir en 1982 n’a jamais été un long fleuve tranquille. Pourtant, malgré des évènements souvent cataclysmiques, il est toujours en fonction. Découvrez comment tout cela s’explique, avec l’éclairage du politologue Owona Nguini. A lire absolument en pages 5, 6 et 7.

En Société, votre journal fait une incursion dans le concept français du mariage pour tous, mais vu du Cameroun, avec toutes les subtilités juridiques que cela peut impliquer. Me Germain Bédiang III, avocat au barreau du Cameroun, éclaire notre lanterne. A lire en page 8. En Société toujours, Emergence revient sur l’affaire de la disparition miraculeuse des 165 000 000 Fcfa de la Scdp. A cause de la guerre des expertises, cette affaire est entrain de prendre une mauvaise tournure avec l’Etat comme grand perdant. A lire en page 9. A ne pas rater, L’invité de la semaine, Pascal Koyagbele. Le secrétaire général de l’association des paysans centrafricains, par ailleurs président de la chambre de commerce Rca-Cameroun exilé à Douala, parle de la situation qui prévaut en ce moment en Rca. A lire en page 4.

Ne manquez pas la Chronique politique de Patrice Nganang, cette semaine sur « la question anglophone comme garantie de l’indépendance ». A lire en page 9.

Emergence en kiosque

Emergence)/n

À LA UNE
Retour en haut