Société › Kiosque

Cameroun: Sommaire du numéro 160 du journal Emergence dans les kiosques

L’éditorial de Magnus Biaga évoque l’éternelle jeunesse de Paul Biya. En politique, le journal s’appesantit sur le décret du 4 septembre dernier sur les modalités de restitution du corps du délit

Dans son Editorial, le directeur de publication Magnus Biaga, pose : « Paul Biya : cette éternelle jeunesse qui fait peur ». De retour de son dernier séjour privé d’Europe, on a vu sortir de l’aéronef, un président fringuant, bien portant. A 80 ans, il est encore d’aplomb alors que certains de ses collaborateurs qui sont pourtant ses cadets, subissent déjà les affres de l’âge. Cela fait froid dans le dos car on pressent bien qu’en 2018, il sera une nouvelle fois sur la ligne de départ de la compétition présidentielle. A lire absolument en page 2.

En Politique, l’hebdomadaire s’appesantit sur le décret du 4 septembre dernier sur les modalités de restitution du corps du délit devant le tribunal criminel spécial : « Le décret de la honte ». Ce texte-là est truffé d’incohérences. Autre chose, le pouvoir exécutif a définitivement inféodé le judiciaire. Ne manquez pas l’analyse point par point du décret, avec l’éclairage de Me Germain Bédiang III. A lire absolument en pages 6 et 7. En Politique toujours, votre journal pense que l’intégration sous-régionale en zone Cemac est « Un leurre ». Seules les autorités de Yaoundé veulent croire que tout est encore possible pour l’Afrique centrale de former un bloc politico-économique fort. Ne se trompent-elles pas cependant ? A lire absolument en page 5.

En Société, parlant de l’éducation maternelle, Emergence vous fait entrer dans « l’antre de la scolarisation précoce ». La tentation est grande chez les parents d’envoyer précocement leurs enfants à la maternelle. Est-ce une bonne chose ? A lire en page 9.

Ne manquez pas la Chronique politique de Patrice Nganang, cette semaine sur « L’intellectuel négatif ». A lire en page 8.

Emergence en kiosque
À LA UNE
Retour en haut