Société › Kiosque

Cameroun: Sommaire du numéro d’ Emergence dans les kiosques

«Cameroun: une curieuse démocratie ou alors une dictature plutôt démocratique», c’est le titre de l’éditorial que signe le directeur de publication Magnus Biaga

Pour le régime Biya, explique l’éditorialiste, la démocratie se résume au nombre élevé des journaux privés, et pourtant rien n’est fait pour favoriser une presse libre et forte. Sur le plan de la liberté politique, même si le pays compte plus de 200 partis politiques, la personnalité de Paul Biya fait problème, après le cumul de quarante ans de pouvoir. Les manifestations de rue anti-Biya continuent à être interdites. La liberté d’expression semble se limiter à la critique dans les médias. A lire absolument en page 2.

En Politique, le journal annonce : « Paul Biya va démissionner ». Le président de la République devrait quitter le palais d’Etoudi avant la fin de son septennat. C’est la substance d’un deal secret passé entre la communauté internationale et lui, avec les soutiens du président chinois Hu Jintao et du secrétaire général de l’Onu, Ban Ki Moon. Paul Biya a intérêt à démissionner, afin de quitter la scène grandi. A lire absolument en page 5. En Economie, la part belle est faite au projet Agropole. « Encore un mensonge du gouvernement ? ». Présentée comme une nouvelle opportunité, rien n’indique en quoi cette nouvelle invention de l’économie de source administrative résoudra le problème de la crise alimentaire au Cameroun. A lire en page 4.

En société, un dossier est consacré à la décrépitude du Cameroun. Partant du délabrement ambiant, le journal met à nu les méthodes et les circuits employés par les Camerounais pour quitter leur pays. A lire en pages 6 et 7. Retrouvez aussi en page 9, la chronique de Patrice Nganang qui pose : « Enoh Meyomesse entre vie et mort ».

Emergence en kiosque
Emergence)/n



À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Retour en haut
error: Contenu protégé