Sport › Football

Cameroun : stade d’Olembe, la grosse arnaque du gouvernement

Narcisse Mouelle Kombi, ministre des Sports et de l'éducation physique, président du Cocan

La date de livraison de l’infrastructure devant abriter les matchs d’ouverture et de clôture de la Can TotalEnergies 2021  vient de connaitre un énième glissement. Donnant du crédit aux inquiétudes de Confédération africaine de football qui envisage déjà l’option de délocaliser les matchs d’ouverture et de clôture de la Can.

Le ministre des Sports et de l’éducation physique, le Pr Narcisse Mouelle Kombi n’a pas été correct sur ses rendez-vous de réception et de livraison du Stade Olembé. La dernière date annoncée était ce 3 décembre 2021. Mais l’on apprend dans un communiqué qu’il a fait signer du Vice-président de la Commission Communication du Comité local d’organisation de la CAN, que la réception officielle du stade est reportée à une date ultérieure.

« Le Président du COCAN 20-21 et Maitre d’Ouvrage du chantier de construction du Complexe Sportif d’Olembé a l’honneur d’informer le public en général et les médias en particulier, qu’en raison des opérations de recettes techniques dudit chantier en cours et compte tenu d’autres contraintes d’agenda, la cérémonie officielle de prise de possession du stade principal du Complexe Sportif d’Olembé et de ses annexes, initialement prévue le vendredi, 3 décembre 2021 est reportée à une date qui sera communiquée ultérieurement. Pour le Ministre, Président du COCAN 2021 et par ordre », peut-on lire.

Le Pr Narcisse Mouelle Kombi avait annoncé la livraison du chantier le 30 novembre dernier. A l’échéance, il informe l’opinion qu’il s’agira plutôt de la recette technique, entendez séance de réception de l’infrastructure par le maitre d’ouvrage (Minsep), qui s’assure que les travaux sont réalisés conformément au cahier de charges. Et que la réception officielle aura lieu ce vendredi. Ce qui vient davantage semé  la confusion dans les esprits.

Le nouveau report à une date ultérieure tend décidément à créditer les doutes émis par la CAF  dans une adressée le 17 novembre 2021 au ministre des Sports, président du Comité local d’organisation de la CAN.  Le Secrétaire général Véron MosengoOmba écrivait : « Je suis navré de constater que malgré les nombreuses visites, notamment celle du Président et du Secrétaire Général de la CAF et du vice-président de la CAF et les promesses qui ont suivi, les actes n’ont pas suivi. S’agissant du stade d’Olembe, sachez que si tout n’est pas réglé d’ici au 30 Novembre 2021, le match d’ouverture aura lieu ailleurs. Des dispositions sont d’ores et déjà été prises dans ce sens, mais ce serait malheureux pour le Col d’Organisation, pour la CAF et pour le Cameroun.»

Yaoundé avait protesté en rassurant le propriétaire de la compétition. Bien plus, une mission constituée du secrétaire général de la Présidence de la République Ferdinand Ngoh Ngoh s’est rendue au Caire à l’effet de rencontrer les dirigeants de la CAF en marge de l’Assemblé générale de cette organisation. Dans du politiquement correct, le président Patrice Motsepe prend le contrepied de son secrétaire général, lui-même donnant le sentiment d’avoir fait des constats erronés sur le stade Olembe. Pourtant ce stade construit à plus de 200 milliards de FCFA est le ventre-mou de la préparation de la Can TotalEnergies 2021.


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé