Sport › Football

Cameroun/Stade d’Olembe : Malgré le Covid-19, le constructeur rassure sur les délais

Stade d'Olembe (photo d'archives)

L’entreprise Magil  évoque une fois de plus la possibilité de livrer les travaux dans les délais impartis. Elle l’a dit au ministre des Sports et de l’éducation physique qui effectuait une visite sur le chantier  le 14 avril dernier.

En dépit de la pandémie du Covid-19, les machines continuent de tourner à Olembe. C’est le premier constat qui se dégage de la visite du ministre des Sports et de l’éduction physique (Minsep) sur le site du chantier le 14 avril dernier.

Dans la présentation des travaux en cours de réalisation, notamment de la pelouse, le vice-président chargé des opérations internationales de Magil a indiqué au micro de la CRTV que : « les stades annexes A et B sont à  trois semaines de la fin des travaux. Concernant le stade principal, nous évoluons sur les trois niveaux en parallèle, ainsi que sur les voiries et le futur héliport. S’agissant de l’aire principale, après avoir dédouané les équipements et les semences  nous avons pu ensemencer hier (13 avril 2020.Ndlr)»,

Sur le reste de travail à mener, Franck Mathiere se montre tout aussi rassurant. « Nous commençons l’arrosage de ces semences  et d’ici quelques semaines l’herbe va devenir verdoyante et nous allons maintenir ça en entretien. Il nous faut désormais trois mois pour que la semence puisse devenir du gazon, et que  ce gazon puisse avoir ses racines qui vont  venir le renforcer».

Le journal  Cameroun Tribune  de ce 15 avril  décrit un chantier qui vibre au rythme des finitions. « Dans les vestiaires, les travaux de finitions consistent en la pose des plafonds et de l’éclairage, des revêtements du sol après carrelage, ainsi que la mise en place du matériel de plomberie dans les différentes salles d’eau (…) Au niveau des terrains d’entraînement, on s’achemine à grands pas vers les finitions des vestiaires (…) Au niveau de la tribune du stade B, les réparations mineures sur la charpente se poursuivent. Les mats d’éclairage présents sur les deux terrains d’entraînement attendent encore le matériel et le personnel en charge de leur érection. Des experts étrangers qui ne peuvent pour le moment débarquer au Cameroun pour des raisons de fermeture des frontières, coronavirus oblige. »

En rappel, la CAF avait choisi le mois de septembre prochain comme délai de livraison des infrastructures devant servir pour la Coupe d’Afrique des nations (CAN). Mais c’était sans compter avec la pandémie du Covid-19 qui est fortement entrée en Afrique deux mois après cette décision.


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé