Société › Société

Cameroun, terre d’Islam séculaire

Aujourd’hui, l’islam est un acteur majeur du paysage confessionnel camerounais. Deuxième religion du pays, elle fait partie intégrante de l’histoire de ce pays niché dans le golf de Guinée

Véritable réplique en miniature du continent, le Cameroun est un concentré de climats et de paysages d’Afrique. Il s’élance des limites du Sahara au Nord, au bassin fertile du Congo au Sud. Ces caractéristiques concernant sa diversité se retrouvent dans la composition des ethnies qui le composent. Une richesse humaine qui permet l’existence de plus de 240 dialectes sur l’ensemble de son territoire.

L’islam dont la présence est séculaire se retrouve dans le poids démographique des musulmans du pays. Sur plus de 20 millions d’âmes, ceux-ci représentent entre 20 et 25% de la population totale. Ils vivent principalement dans les régions anciennement islamisées qui se situent dans la partie septentrionale du Cameroun.

Historiquement, les foyers de peuplement musulman sont les 3 grandes régions du Nord et de l’Ouest: l’Adamaoua, Garoua et Maroua. Au contact des empires musulmans qui régnaient dans les régions sahéliennes, la diffusion de l’islam s’est donc faite via le nord du pays. Ce sont les nomades Peuls vivant dans ce Sud Sahara qui ont apporté le message prophétique d’abord au peuple Bamoun.

Ainsi c’est sous le règne du prolifique Roi des Bamoun Njoya, à la fin du19ème siècle, que l’islam s’est fermement implanté sur ces terres du Nord. Le jeune roi qui est au contact des populations pastorales nomades Peuls, est fasciné par l’unicité de leur culte. Il embrasse très rapidement le culte musulman et se proclame Sultan Ibrahim Njoya. Il régnera sur une grande partie du territoire jusqu’à l’arrivée des colons européens d’abord portugais puis allemands et français.

Malgré les efforts des missionnaires européens pour évangéliser la population camerounaise, les tentatives seront vaines notamment dans les 3 grandes régions du Nord. Le sultan Njoya fut un vecteur de diffusion de la culture islamique même si le poids des coutumes tribales reste pesant. L’islam sunnite qui s’est implanté au Cameroun est d’inspiration malékite et a touché une mosaïque de peuples et de groupes ethniques divers. Cette diversité caractérise la singularité de cette population musulmane africaine.

Aujourd’hui, l’islam est un acteur majeur du paysage confessionnel camerounais. Deuxième religion du pays, elle fait partie intégrante de l’histoire de ce pays niché dans le golf de Guinée.

Le Cameroun est, depuis 1975, état membre de L’Organisation de la coopération islamique (OCI).

Mosquée Bamoun
Wuhrmann, Anna 1910)/n

À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut
error: Contenu protégé