Société › Société

Cameroun: Tolérance zéro pour les motos taxi dans la ville de Douala

L’édile de la ville, le Dr Fritz Ntonè Ntonè, a confirmé la mise en uvre de cette mesure dès le 12 juin prochain comme initialement prévu

La répression va commencer
Conformément au décret du Premier ministre de décembre 2008, fixant les modalités d’exploitation des motos taxi à titre onéreux, la mesure visant à interdire la circulation des motos taxi dans certaines zones de la ville de Douala sera effective dès le 12 juin comme initialement annoncé. Le Délégué du gouvernement auprès de la Communauté urbaine de Douala (C.u.d) le Dr Fritz Ntonè Ntonè l’a réaffirmé au cours d’un point de presse donné ce jeudi 31 mai « trois mois de sursis ça suffit, ainsi donc le 12 juin 2012 tous ceux qui vont se retrouver dans la zone interdite même s’ils sont détenteurs des pièces conformes seront en infraction et les motos saisies lors des contrôles seront mises en fourrière. Même dans les zones normales de circulation, si leurs dossiers ne sont pas complets et qu’ils se font interpeller, la moto ira en fourrière jusqu’à ce que régularisation soit faite par le propriétaire fautif» a dit le premier magistrat de la ville. Il ne sert donc à rien de tenter quoi que ce soit, le Délégué du gouvernement auprès de la C.u.d affirme qu’il n’y aura plus de report de délai encore moins de négociation car la date du 12 juin 2012 est née d’un consensus entre les autorités de la ville que sont la C.u.d et la préfecture du Wouri d’une part et les conducteurs de motos taxi d’autre part. Les syndicats des motos taxi le reconnaissent et entendent respecter la mesure, même s’ils émettent quelques réserves : « nous sommes d’accord de respecter la mesure prise par le gouvernement. Le délégué du gouvernement a dit qu’elle va entrer en vigueur et nous la respecteront. Malheureusement pendant la période d’identification, les mairies et de façon générale toutes les collectivités locales n’ont rien fait pour encourager les motos taxi à se mettre en règle ».

L’incivisme persiste
Lancée depuis plusieurs mois, l’opération d’identification des motos taxi piétine. Au 31 mai 2012, seules 7000 motos taxi ont été identifiées sur près de 70 000 qui circulent dans la ville de Douala, l’opération va se poursuivre mais entre-temps ceux qui ne respecteront pas la règle seront traqués « des dispositions sont prises pour une permanence d’action » prévient Fritz Ntonè Ntonè. La délimitation des zones interdites sera matérialisée avant le 12 juin 2012 par des panneaux de signalisation qui seront installés dans les quartiers Akwa, Bali, Bonanjo, Bonapriso. Les conducteurs de motos taxi qui n’auront pas toutes leurs pièces seront conduits dans une cellule spéciale qui sera installée à la salle des fêtes d’Akwa afin de corriger l’impair.

Douala refait sa toilette
Depuis quelques semaines les espaces circulants sont matérialisés à Douala, dans le centre-ville et ses environs : panneaux, tracés et signalisations diverses ont refait surface, la chaussée a retrouvé ses différents compartiments que sont entre autres les passages cloutés et les aires de stationnement. Le respect de cette signalisation sera à nouveau obligatoire, il s’agira en gros pour les usagers d’observer les sens uniques de certaines routes, de respecter la matérialisation faite et les parkings. Mais parce que tous les travaux de réhabilitation de la voirie ne sont pas encore achevés, cette opération se fera à petits trots: «progressivement les usagers seront informés sur les routes concernées à partir du début juin, comme il y a encore des travaux à Akwa, ce ne sont pas tous les sens interdits qui seront interdits» a expliqué le Délégué du gouvernement.

Zones interdites à la circulation des motos taxi à Douala
Journalducameroun.com)/n

Zapping Actu International
Vos paris sportifs can 2019
1xbet
À LA UNE
SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Retour en haut

error: Contenu protégé