Culture › Livres

Cameroun : tour de Babel ou communauté culturelle?

La diversité culturelle du Cameroun est présentée tantôt comme un atout majeur et quasiment unique en Afrique, tantôt comme un facteur de division.

Cet essai de 95 pages s’évertue à ressortir des problèmes de fonds qui sont très rarement abordés et débattus publiquement. L’auteur, Raymond Mbedé fonde son analyse sur deux interrogations qui jusqu’ici ne semblaient trouver de réponses précises. A travers une analyse méthodique, il lève un pan de voile sur le slogan « Cameroun Afrique en miniature ».

Il se demande d’abord si le Cameroun est réellement une Afrique en miniature. Ensuite, il se préoccupe de savoir si les « langues nationales sont des facteurs de divisions ou d’unité ». Sur la base de ces préoccupations Raymond Mbedé plonge ses lecteurs dans une balade géographique et humaine à travers le Cameroun.
L’essai est divisé en trois parties. Dans la première partie intitulée « Cameroun, Afrique en miniature : mythe ou réalité ? » l’auteur expose de façon globale et pour les comparer, les caractéristiques géographiques et humaines du Cameroun et de l’Afrique. Ces éléments «objectifs» entendent apporter des éclaircissements pour trancher la thèse qui fait du Cameroun « un résumé de l’Afrique ». Ainsi, d’après Raymond Mbedé, « aussi bien sur le plan physique qu’humain, il se confirme que l’expression Cameroun, Afrique en miniature est une réalité et non un mythe ».
La deuxième partie, « Bilinguisme officiel anglais/français : un palliatif ? », engage un débat relatif à l’impact réel de ces deux langues héritées de la colonisation dans le vécu quotidien des camerounais en rapport avec leur langues maternelles. L’auteur entreprend de montrer « comment les puissances de tutelle du Cameroun ont imposé leurs langues en «écartant celles du Cameroun ». Il ressort également en le déplorant « comment les autorités politiques camerounaises ont adopté le français et l’anglais comme langues officielles au motif controversé de construire l’unité du pays ». Une situation qui, selon Raymond Mbedé, tout en condamnant l’usage officiel des langues nationales, appuie la thèse qui fait du Cameroun une tour de Babel.
Dans la dernière partie intitulée « Cameroun : une communauté culturelle en émergence ? » Raymond Mbedé pose que la diversité linguistique du Cameroun établie les jalons d’une communauté culturelle en gestation. L’ouvrage édité par les Presses Universitaires de Yaoundé en 2003 envisage un modèle de société capable de créer ou de vivre ensemble des événements qui peuvent modeler leurs attitudes communes.


Journal du Cameroun)/n
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut