Société › Société

Cameroun: Tous en c ur avec les handicapés de Bafang

La 20ème édition de la Journée internationale des personnes handicapées à la place des fêtes de a été d’une grande beauté

Le thème retenu pour la journée était: «Ensemble pour un monde meilleur pour tous: inclure les personnes handicapées dans le développement». Il a eu toute sa signification avec la présence de Landry Alain Ngaleu, un handicapé moteur, récemment retenu sur la liste des 25.000 jeunes. Il a été présenté comme la preuve que l’handicapé est vraiment inclus dans le développement. La bonne nouvelle s’étant répandue comme une trainée de poudre, personne ou presque n’a donc pas voulu manqué une occasion de se faire voir et écouter par l’administration, espérant quelques opportunités au bout de leur cérémonie. Ce jour là, tout a commencé à 10 heures avec l’arrivée du Sous-préfet de la ville qui a rejoint sur place le Maire et le Délégué départemental du Ministère des Affaires sociales (Minas). Ils étaient entourés d’une centaine d’handicapés, moteur pour les uns, audio ou visuel pour les autres, dont certains venaient des villes voisines de Banka, Bakou, Kekem ou Bana qu’assistaient des associations caritatives qui luttent pour leur bien-être. Honneur a été faite à la patrie avec l’intonation de l’hymne national avant les traditionnels discours des personnalités concernées par la célébration.

Le Sous-préfet a fait l’historique de la journée internationale tandis que le Maire a rappelé les dispositions de sa structure en faveur des handicapés lorsque le Délégué du Minas a souligné toutes les dispositions et facilités administratives dont bénéficie ce groupe de personne pour l’amélioration de leur condition de vie; parlant de la gratuité de l’éducation et de la formation, des dons des ONG, des crédits et aides octroyés par l’Etat. Pour la circonstance, la délégation départementale du Minas n’a pas fait les choses dans la dentelle: une préparation des pièces de théâtre, des chorégraphies et danses à présenter s’est tenue trois jours durant au patio de son siège du carrefour Tomchi et ce sont celles-ci qui ont pris le relais des discours, attirant l’attention de la foule curieuse.

La Journée internationale des Personnes handicapées, célébrée le 03 Décembre de chaque année, a été instituée par l’ONU en 1992 à travers sa résolution 47/3, en raison des difficultés qu’éprouvaient les personnes handicapées dans la société. Il s’agit pour les Nations unies, de marquer un temps d’arrêt afin d’évaluer les actions menées en faveur des personnes handicapées, d’envisager de nouvelles perspectives pour la valorisation de leurs potentialités et enfin de rechercher les voies et les moyens menant au bien-être de celles-ci. Tout ceci nécessite indubitablement l’appui des pays membres de l’organisation ayant ratifié le traité et c’est pour cette raison que le Cameroun se joint à la communauté internationale pour célébrer cette journée. Les intentions de l’ONU retrouvent celles du gouvernement qui ne lésine pas sur les moyens pour améliorer les conditions de vie des personnes souffrant d’un handicap. Sabine Menani, une fonctionnaire sourde -muette de 21 ans, enseignante à l’école des sourds-muets de Bafang, qui a tenu un discours en braille, est, entre autres exemples, une preuve cette volonté. La cérémonie s’est déroulée sans heurt et une réception dans un restaurant de la place a fini de rendre agréable la journée à ses participants. Les handicapés l’ont donc bien compris, pour que chacun parmi eux réussisse dans la vie, il n’existe plus .d’handicap!

Une myriades d’associations accompagnent les handicapés
Journalducameroun.com)/n


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé