Dossiers › Focus

Cameroun: Tout est fin prêt pour la fête de la jeunesse à Douala

Les élèves des lycées et collèges se partagent entre activités ludiques, et instructives.

Le plus important, c’est de rassembler les jeunes des établissements sur un seul podium pour célébrer l’excellence dans leur expression artistique. Nous avons remarqué que les meilleures productions de chaque établissement, ont été mises ensemble pour hausser le spectacle sur scène. C’est un brassage jeune, c’est l’excellence dans l’unité. A l’avenir, il faudrait que les jeunes apprennent à être toujours en compétition tout ensemble d’abord, et ensuite seuls face aux défis de la vie.
Jean Claude Etoa Mballa, sous préfet de Douala Ier

Dans le cadre des préparatifs de la fête de la jeunesse à Douala, c’est le lycée d’Akwa qui a été choisi pour abriter cette année, l’évènement baptisé : « la matinée culturelle de l’arrondissement de Douala Ier ». Manifestation qui s’est déroulée lundi, 09 février. La compétition a regroupé au total, 14 établissements d’enseignement secondaires et centres de formation dans différentes domaines : ballets traditionnels et modernes, sketches, défilé de mode, uvres caritatives. En présence des autorités administratives dont le sous préfet de Douala Ier, Jean Claude Etoa Mballa, et traditionnelles ainsi que des chefs d’établissements scolaires, les jeunes ont défilé à tour de rôle, chaque fois ovationnés par le public également venu nombreux. Les jeunes ont pour cette journée spéciale, mis dans les tiroirs livres, cahiers, bics et crayons pour faire étalage de leur brillant talents artistico culturel, au grand bonheur de leurs camarades et familles. Cette cérémonie revêt un caractère symbolique d’après le sous préfet qui souligne que : « le plus important, c’est de rassembler les jeunes des établissements sur un seul podium pour célébrer l’excellence dans leur expression artistique. Nous avons remarqué que les meilleures productions de chaque établissement, ont été mises ensemble pour hausser le spectacle sur scène. C’est un brassage jeune, c’est l’excellence dans l’unité. A l’avenir, il faudrait que les jeunes apprennent à être toujours en compétition tout ensemble d’abord, et ensuite seuls face aux défis de la vie ». Jean Claude Etoa Mballa rappelle que les jeunes, les plus concernés par cette fête, sont inviter à modeler positivement leur comportement pour mieux préparer le futur. Notons que la matinée culturelle qui s’est poursuivie jusque dans la soirée, n’est qu’un axe parmi tant d’autres activités marquant la célébration de la 43é édition de la fête de la jeunesse dans le département du Wouri. Selon M. Mawela, proviseur du lycée d’Akwa, « L’objectif de cette cérémonie, c’est que les jeunes doivent prendre conscience du fait que demain, ils doivent assurer la relève. Et quand parle relève, on doit s’arrêter un temps soit peu pour réfléchir sur l’avenir, car l’avenir ne dépend que du présent. Les comportements qu’ils ont aujourd’hui, doivent être améliorés au fur et à mesure qu’ils grandissent, afin de mieux préparer le Cameroun de demain. Cette manifestation vient en quelque sorte clôturer les préparatifs de la fête de la jeunesse, et je peux vous assurer que tout est fin prêt pour mercredi, le grand jour».

Jean Claude Etoa Mballa, sous préfet de Douala Ier
Journalducameroun.com)/n

Plus que 24h, et ce sera la fête !

On doit s’arrêter un temps soit peu pour réfléchir sur l’avenir, car l’avenir ne dépend que du présent. Les comportements qu’ils ont aujourd’hui, doivent être améliorés au fur et à mesure qu’ils grandissent, afin de mieux préparer le Cameroun de demain.
M. Mawela, proviseur du lycée d’Akwa

Demain 11 février, les jeunes de Douala Ier vont rejoindre leurs camarades des autres des établissements scolaires en provenance des différents arrondissements à la place de l’UDEAC, pour le traditionnel défilé. Cette année, 341 groupes sont attendus, on enregistre la participation de 129 lycées et collèges, et de 78 écoles primaires. Chaque carré devra être constitué de 80 élèves. Les autorités indiquent que les enfants de moins de huit ans, ne prendront pas part au défilé, de même que les slogans sont interdits, pas d’arrêt devant la tribune. Toutes ces dispositions ont été prises par Jean Abate Edi, secrétaire général de la région du Littoral.

Dans les rangs des partis politiques, la fête de la jeunesse se prépare également, notamment au sein du Rassemblement Démocratique du Peuple Camerounais (RDPC). Dans la Circonscription de Wouri 5, le maire Françoise Foning a distribué des pagnes aux militants au cours d’une cérémonie au siège du parti à Bepanda. Au quartier New Bell, la section des jeunes OJRDPC, organise actuellement des séances de formation à l’intention des jeunes du parti. Les travaux se déroulent sous le thème « emploi et auto emploi ». Sur un tout autre plan, les marins saisissent l’occasion de cette fête de la jeunesse, pour s’adresser aux jeunes de Douala, principalement les élèves des classes de première et de terminale. Et c’est à la faveur des journées portes ouvertes qui se déroulent depuis hier à la base navale. Les responsables de la marine, présentent à ceux-ci, les différents métiers de la mer et du domaine portuaire. Même scénario ailleurs. D’autres journées portes ouvertes sont organisées à l’aéroport international de Douala. La compagnie aérienne Air Affaires Cameroun initiatrice, présente au public ses innovations jusqu’à demain. Le sport n’est pas en reste, puisque la ligue régionale de kick-boxing et disciplines affinitaires du Littoral, organise demain, un gala de boxe au carrefour Anatole à Douala.

M. Mawela, proviseur du lycée d’Akwa, Douala
Journalducameroun.com)/n


À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé