› Santé

Cameroun : trafic de la chloroquine, voici les pharmacies fermées

Le 8 avril dernier le ministre de la Santé publique  a fermé plusieurs pharmacies et cabinets de soins de la ville de Yaoundé qui font de la pandémie du Covid-19, un moyen de gagner indélicatement de l’argent. Ci-dessous les concernés, les motifs et les sanctions écopées.

 

Pharmacie de « la Foi » ( Quartier Odza)

Motifs : vente de la chloroquine falsifiée, sans autorisation, sans ordonnance et à titre préventif, absence des pharmaciens aux heures d’ouverture.

Sanction : fermeture provisoire de 30 jours.

Pharmacie  « Le bon berger » (située à la Rue Marc Vivien)

Motifs : vente de la chloroquine falsifiée, sans autorisation, sans ordonnance et à titre préventif, approvisionnement chez un fournisseur non agréé.

Sanction : Fermeture provisoire de  30 jours.

Cabinet de soins « Saint-Étienne » (Biyem-Assi)

Motif : exercice illégal, détention et vente de la chloroquine falsifiée, sans autorisation.

Sanction: fermeture définitive.

 

Cabinet de soins « Horizon Santé » (Montée Jouvence)

Motifs : exercice illégal, détention et vente de la chloroquine falsifiée, sans autorisation.

Sanction: fermeture définitive.


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé